La France va adapter la série This is US…

La France va adapter la série This is US…

Cela s’annonce comme la fausse bonne idée de l’année et les fans tremblent déjà… La série This is Us va en effet être adaptée en France sous le titre de travail Je te promets, par les scénaristes Brigitte Bemol et Julien Simonet, pour Authentic Prod, société créée par Aline Besson et Isabelle Drong.
Si le duo a obtenu l’aval des producteurs US, le diffuseur français n’est pas encore connu. Mais étant donné le succès de la série orginelle aux Etats-Unis (17 millions de fidèles pour sa saison 2, la saison 3 a débuté le 25 septembre dernier), le projet devrait rapidement trouver preneur.

(suite…)

Le grand sacre d’Arte au Festival de La Rochelle

Le grand sacre d’Arte au Festival de La Rochelle

Jonas, Dix pour Cent, Jeux d’influence, HP… Les fictions primées, sous la présidence de Marie Gillain, lors du 20e Festival de la Fiction TV de La Rochelle,  affirment leur regard singulier sur la vie et la société.

Arte a réalisé un parcours sans faute, imposant sa vision et ses prises de risque au sein d’un palmarès qui a encouragé le sang neuf (Jonas, Dévoilées), souligné les partis pris audacieux (Jeux d’influence, Une vie après) et les propositions innovantes (Invisibles, De Dag).

(suite…)

Douze scénaristes à la conquête de l’Europe

Douze scénaristes à la conquête de l’Europe

En 2017, 10 % des séries les plus regardées étaient des coproductions internationales.
Les chiffres le confirment : la tendance s’est inversée. Alors que les Etats-Unis n’ont jamais produit autant de séries; en Europe, ce sont les productions locales qui s’imposent en tête des audiences.

« La série française s’exporte mieux mais le chemin est encore long, constate Olivier Wotling, reponsable de l’unité Fiction chez Arte. L’idée est d’aider des projets français à aller en coproduction internationale. A attirer très en amont l’intérêt de coproducteurs et peut-être même d’auteurs internationaux. »

« Notre ADN, ce sont les séries européennes. On est plutôt bien parti avec celles qu’on coproduit: Occupied, Ride upon the storm ou la série italienne Il Miracolo« , primée en avril au Festival Séries Mania Lille. « Nous voulons, à présent, faire le chemin en sens inverse : attirer l’attention et la curiosité de coproducteurs internationaux sur des sujets en langue française. C’est ce qui nous a tout de suite séduits dans l’idée du Fonds Création Séries France – Europe de la SACD. »

Douze projets français sont en lice pour une nouvelle bourse délivrée par Arte et la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) en septembre ou octobre prochain.

(suite…)

L’Accident: Bruno Solo, enquêteur malgré lui

L’Accident: Bruno Solo, enquêteur malgré lui

L'accident.jpgDeux ans après sa programmation dans le cadre du Festival de la fiction TV de La Rochelle, L’Accident* arrive seulement sur les écrans de France 3.

Le comédien Bruno Solo, qui est aussi producteur de la mini-série et a participé à l’adaptation du scénario, y apparaît sous les traits de Gabriel Cauvy, devenu veuf suite au décès de sa femme dans un mystérieux accident de la route. Mystérieux parce que sa femme a été retrouvée ivre, dans sa voiture arrêtée en contresens sur la nationale. Deux « détails » qui ont leur importance puisque Rebecca (Emma Colberti) ne buvait pas et était très prudente au volant.

Face à la volonté de la gendarmerie de classer l’affaire, Gabriel, incrédule et révolté, décide de mener l’enquête lui-même afin de laver la réputation de Rebecca aux yeux de tous et particulièrement aux yeux de leur fille Luna. Enquête à suivre en six épisodes dès ce jeudi à 20h55.

(suite…)

Génériques : le précieux sésame des séries

Génériques : le précieux sésame des séries

Génériques de séries.jpgAprès s’être intéressé, en 2017, aux Fins de séries, sorte de validation ultime de balades emblématiques et souvent tourmentées, Olivier Joyard s’est penché sur ces prémisses qui font fondre les cœurs des fans: les Génériques de séries**, portes d’entrée d’univers particuliers et préliminaires sans cesse renouvelés. Un documentaire détaillé et argumenté à voir ce dimanche à 14h05 sur Be1 (mais aussi le 06/06 à 20h30 sur Be Ciné et sur Be à la demande).

Défini comme un « attrape cœur » pour celles et ceux qui le regardent, le générique de série permet d’entrer « dans l’identité et la tête de quelqu’un d’autre », selon la journaliste et auteure Iris Brey. Que celui-ci soit l’auteur ou le personnage principal de la série.
« C’est comme un rituel qui nous prépare et nous réconforte. » D’autres fans l’avouent sans honte: ces quelques images et notes de musique les « transportent dans un ailleurs tout de suite meilleur ». Le générique permettant « avant tout une connexion émotionnelle » à un univers fictionnel bien défini.

(suite…)