« Manifest » ou le retour du vol mystère, dans l’ombre de Lost

« Manifest » ou le retour du vol mystère, dans l’ombre de Lost

Lancée à la rentrée de septembre, la nouvelle série de NBC n’est pas le « nouveau Lost » espéré par les fans mais en trahit l’influence. Dès ce mardi sur La Deux, à 20h30 et le 14 mai sur TF1

mise à jour (15/05): Avec 5,78 millions de passagers au départ du vol, mardi soir sur TF1, la série Manifest a effectué un excellent décollage, séduisant 25% des téléspectateurs présents devant leur petit écran.

(suite…)

A la recherche de la Game Boy perdue de Valhalla

A la recherche de la Game Boy perdue de Valhalla

Bienvenue sur Valhalla, planète reine du divertissement et du showbiz, devenue le repaire d’une bande de mafieux sans scrupules : le clan Strangozzi. C’est là que vit Frédérick, ex-flic et ex-champion de jeux vidéo, devenu homme à tout faire alcoolique. Alors qu’il «bosse» dans une salle d’arcade, la Green Zone, sa route croise celle de Jessica Tokki, star de la K-Pop et ceinture noire de karaté.
Nullement rebutée par sa dégaine d’abruti « sexiste et grossier« , Jessica propose à Frédérick de l’aider dans sa quête de l’objet culte par excellence : la légendaire Game boy. Pour les seconder dans l’aventure, ils peuvent compter sur la présence de Vanina, intelligence artificielle jamais en mal de réponse et d’Harvey, l’ancien mentor de Fredérick au sein des forces de l’ordre. L’occasion rêvée pour ce dernier de se racheter aux yeux de tous et de prouver qu’il était vraiment le meilleur flic de Valhalla…

En huit épisodes de dix minutes, Valhalla** revisite les grandes étapes de l’enquête policière classique saupoudrée de quelques éléments propres aux quêtes initiatiques et interplanétaires. Se jouant de multiples références à la pop culture qui devraient plaire aux plus geeks de ses auditeurs, Valhalla bénéficie d’une riche ambiance sonore avec reconstitution d’éléments d’époque, notamment via son générique aux résonances très années 80.

Après les séries, les webséries, Instagram et Snapchat, voici venue l’heure du podcast. Bien décidée à investir tous les médias, la RTBF lance cette série audio marchant dans les traces de sa websérie la plus récente, tout aussi geek, contant les aventures de Boldiouk et Bradock. L’idée originale de « space opera surréaliste » tel qu’il le qualifie, est née dans le cerveau de Tangui Horel, animateur sur Pure (la radio RTBF), secondé par Adriano Tosoni.
A la réalisation, Tangui Horel a été épaulé par Lorris Gisana qui s’est également chargé de l’enregistrement, du montage et du mixage sonore. Outre Tangui Horel, qui interpète Frédrérick, on croise dans Valhalla les voix de Léa Le Fell (Jessica), Olivier Cuvelier (Harvey), Gauthier de Fauconval (Thomas Mortimer) et Bob Lennon (Jacques Tréteaux) ainsi que celle de Sarah Messens qui s’est glissée dans le rôle de Vanina. Jean-Marc Delhausse assume, quant à lui, celui de narrateur.

Les épisodes de cette série ouvertement méta, coproduite par Kaos Films, sont à découvrir, deux par deux, chaque jeudi du 25 avril au 16 mai sur Auvio, Youtube et Facebook ainsi que sur les applications podcasts.

Karin Tshidimba