House of cards saison 6: La Présidente et ses ennemis

House of cards saison 6: La Présidente et ses ennemis

Face aux accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles portées à l’encontre de l’acteur Kevin Spacey, la production d’House of Cards n’avait pas d’autre choix que de mettre fin à son contrat. Restait à trouver comment intégrer cette défection dans la série. Beau Willimon, son créateur, a opté pour l’option la plus radicale qui soit : la mort du Président, comme le révélait déjà la bande-annonce mise en ligne il y a plusieurs semaines. Un décès qui permet à sa veuve, Claire Underwood (Robin Wright), de satisfaire des ambitions longtemps refoulées, malgré la méfiance de l’entourage présidentiel et les menaces qui pleuvent.

Les 8 épisodes de la saison 6 sont proposés en marathon ce samedi dès 13h20 sur Be Séries. Mais aussi sur Netflix. L’occasion de découvrir que malgré la disparition de Francis Underwood, son passé risque bien de hanter longtemps encore le Bureau ovale.

(suite…)

Bodyguard: une protection rapprochée record pour la BBC

Bodyguard: une protection rapprochée record pour la BBC

Voici la série dont tout le Royaume-Uni a parlé à la rentrée: Bodyguard***. Un thriller trois étoiles qui confirme une fois encore l’indéniable savoir-faire britannique: tensions, séduction, jeux de pouvoir, manoeuvres politiques, guerre des polices, lutte antiterroriste, menaces sur les libertés individuelles… Tout y est, avec un savoir-faire et une maîtrise qui n’ont laissé personne de marbre. Six épisodes, qui ont pulvérisé les records d’audience outre-Manche, à découvrir dès ce mercredi sur Netflix.

(suite…)

L’envol international des séries flamandes: Tabula Rasa, De Dag, Beau Séjour…

L’envol international des séries flamandes: Tabula Rasa, De Dag, Beau Séjour…

Tandis que les francophones célébraient l’achat de La Trêve par Netflix, les Flamands se frottaient les mains à l’annonce de l’achat de la série Tabula Rasa par le géant américain de la SVOD. Deux séries qui viennent compléter l’offre peu étoffée de séries belges disponibles à l’international.
Bien sûr, Netflix n’est pas l’unique diffuseur de talents du plat pays à travers le globe. La BBC, notamment, n’a pas attendu l’Oncle Sam pour se pencher sur les perles du Nord. A l’heure où s’ouvre le Marché international des programmes audiovisuels (Mipcom) à Cannes, cette tendance pourrait encore s’accentuer…

(suite…)

Maniac : les réalités parallèles d’Emma Stone et Jonah Hill

Maniac : les réalités parallèles d’Emma Stone et Jonah Hill

Pour couvrir ses frais et remplacer l’emploi qu’il vient de perdre, Owen (Jonah Hill) accepte de participer à un essai clinique révolutionnaire permettant de «traiter» différents troubles psychiques allant de l’apathie à la dépression.
Accro à ces pilules qui permettent de se reconnecter à des traumatismes anciens, Annie (Emma Stone) est prête à tout pour faire partie des sujets volontaires. En la croisant dans les couloirs de cette clinique futuriste, Owen croit reconnaître en elle la partenaire désignée pour mener à bien sa mission secrète…

Maniac***, nouvelle série à découvrir sur Netflix.

(suite…)

Justin Prentice: « Il est temps de détruire les dynasties des Bryce Walker ou Harvey Weinstein »

Justin Prentice: « Il est temps de détruire les dynasties des Bryce Walker ou Harvey Weinstein »

Souriant, affable et élégant, l’acteur Justin Prentice n’a rien à voir avec le personnage de beauf, violent, misogyne et arriéré qu’il incarne dans 13 Reasons why.
Invité du Festival de télévision de Monte-Carlo, l’acteur évoque les répercussions occasionnées par le succès de la série sur Netflix et par son rôle très inconfortable de « salaud ».

Originaire de Nashville dans le Tennesse, le comédien aurait pu rêver à une carrière de musicien country mais malgré son goût pour le violon, le piano et la guitare, c’est l’amour du jeu qui l’a saisi dès sa toute première pièce de théâtre. Un choix auquel sa famille, « composée d’hommes d’affaires et de pharmaciens », ne s’attendait pas. Mais ses parents ont beaucoup soutenu son choix « même si le terrain n’était pas spécialement préparé pour la comédie. »

(suite…)