L’Accident: Bruno Solo, enquêteur malgré lui

L’Accident: Bruno Solo, enquêteur malgré lui

L'accident.jpgDeux ans après sa programmation dans le cadre du Festival de la fiction TV de La Rochelle, L’Accident* arrive seulement sur les écrans de France 3.

Le comédien Bruno Solo, qui est aussi producteur de la mini-série et a participé à l’adaptation du scénario, y apparaît sous les traits de Gabriel Cauvy, devenu veuf suite au décès de sa femme dans un mystérieux accident de la route. Mystérieux parce que sa femme a été retrouvée ivre, dans sa voiture arrêtée en contresens sur la nationale. Deux « détails » qui ont leur importance puisque Rebecca (Emma Colberti) ne buvait pas et était très prudente au volant.

Face à la volonté de la gendarmerie de classer l’affaire, Gabriel, incrédule et révolté, décide de mener l’enquête lui-même afin de laver la réputation de Rebecca aux yeux de tous et particulièrement aux yeux de leur fille Luna. Enquête à suivre en six épisodes dès ce jeudi à 20h55.

(suite…)

Génériques : le précieux sésame des séries

Génériques : le précieux sésame des séries

Génériques de séries.jpgAprès s’être intéressé, en 2017, aux Fins de séries, sorte de validation ultime de balades emblématiques et souvent tourmentées, Olivier Joyard s’est penché sur ces prémisses qui font fondre les cœurs des fans: les Génériques de séries**, portes d’entrée d’univers particuliers et préliminaires sans cesse renouvelés. Un documentaire détaillé et argumenté à voir ce dimanche à 14h05 sur Be1 (mais aussi le 06/06 à 20h30 sur Be Ciné et sur Be à la demande).

Défini comme un « attrape cœur » pour celles et ceux qui le regardent, le générique de série permet d’entrer « dans l’identité et la tête de quelqu’un d’autre », selon la journaliste et auteure Iris Brey. Que celui-ci soit l’auteur ou le personnage principal de la série.
« C’est comme un rituel qui nous prépare et nous réconforte. » D’autres fans l’avouent sans honte: ces quelques images et notes de musique les « transportent dans un ailleurs tout de suite meilleur ». Le générique permettant « avant tout une connexion émotionnelle » à un univers fictionnel bien défini.

(suite…)

Anne Charrier, actrice frondeuse et femme de combat

Anne Charrier, actrice frondeuse et femme de combat

Maman a tort.jpgLa mini-série Maman a tort** a visiblement séduit le public : 4,4 millions de téléspectateurs étaient au rendez-vous mercredi soir sur France 2, soit 18,4 % du public ce qui a permis à la chaîne de devancer TF1 et sa série Grey’s Anatomy. Belle revanche pour la fiction française et bel augure pour l’auteur Michel Bussi dont deux autres romans vont être prochainement adaptés sur le petit écran : M6 prépare Un avion sans elle et TF1 Le Temps est assassin.

Le premier secret de cette réussite réside sans doute dans le choix de ses interprètes, à commencer par la discrète Anne Charrier.
La première grâce de la comédienne est de se fondre si bien dans ses personnages qu’elle parvient presque à se faire oublier. Heureusement pour elle, certaines de ses prestations ont marqué durablement les esprits et sa légendaire discrétion semble devoir bientôt tomber dans l’oubli. En témoignent les deux prix d’interprétation qu’elle a glanés en festival cette année.

(suite…)

« Souviens-toi »: enquête au cœur du cerveau d’un enfant

« Souviens-toi »: enquête au cœur du cerveau d’un enfant

Souviens-toi dessin.jpg« Dans Souviens-toi, je joue le rôle d’une pédo-psychiatre qui accompagne une fillette, Madeleine, devenue muette à la suite d’un important traumatisme: toute sa famille a été assassinée devant elle. Or cette praticienne a elle-même vécu un traumatisme majeur. J’ai beaucoup aimé cette partie de l’intrigue qui parle des nœuds familiaux et est enracinée dans l’humain. C’était une belle écriture, assez profonde » a expliqué Marie Gillain lors de sa rencontre avec la presse lors du Festival de Monte-Carlo.

Sous des dehors faussement classiques, cette « série policière développe une part plus intimiste autour des relations humaines et des traumas » souligne la comédienne.

Dans Souviens-toi** Marie Gillain soigne une fillette devenue amnésique suite à un drame. Un thriller psychologique en six épisodes à suivre ce jeudi sur La Une, à 20 h 55.

(suite…)

Le festival Séries Mania a gagné son pari lillois

Le festival Séries Mania a gagné son pari lillois

On the spectrum.jpgLa greffe allait-elle prendre après le transfert dans les Hauts de France du respecté festival Séries Mania, parisien durant ses huit premières éditions ? C’était l’espoir de toute l’équipe de Laurence Herszberg et de son directeur artistique Frédéric Lavigne qui ont mis les bouchées doubles pour assurer l’arrivée du bébé dans les meilleures conditions.

Au fil des jours, le nouveau venu a réussi son pari : celui de séduire le public lillois intéressé par les 100 projections gratuites qui lui étaient proposées à travers différents lieux de la ville et, surtout, par les nombreuses animations organisées notamment au Tripostal : radio, rencontres, décors de séries et librairie, mais aussi expositions, réalité virtuelle et escape game. Il faut dire que le casting des séances de dédicaces était parfaitement calibré avec la venue des équipes des séries Capitaine Marleau, Candice RenoirLes petits meurtres d’Agatha Christie et Plus belle la vie, parmi les plus populaires en France aujourd’hui.

En tout, l’événement a drainé 56 000 participants « et 30 000 rien que pour les projections, soit une augmentation sensible par rapport à la dernière édition parisienne », précise le directeur artistique Frédéric Lavigne, épuisé mais rayonnant. Une fois encore, l’équipe du festival a prouvé qu’elle avait le nez fin dans ses choix français et internationaux des séries les plus récentes. Palmarès complet à lire ci-dessous.

(suite…)