Fauda, Hatufim, Our Boys: l’ADN décrypté des séries israéliennes

Fauda, Hatufim, Our Boys: l’ADN décrypté des séries israéliennes

Un territoire de neuf millions d’habitants, 120 sociétés de production, 200 heures de fiction TV produites chaque année et des pluies de récompenses à la clé. Comment s’explique le succès des séries israéliennes (Fauda, Hatufim, In Treatment, Our Boys) à l’international ? Petit tour en coulisses à Tel Aviv

(suite…)

Cinq séries israéliennes devenues stars à l’international

Cinq séries israéliennes devenues stars à l’international

Sans le savoir, sans doute, vous avez déjà regardé au moins un succès international né sur le territoire israélien. A l’instar de Homeland, nombre de productions made in Israël voyagent et sont adaptées à travers le globe. A l’occasion de la diffusion de la série Our Boys, nouvelle crétaion d’Hagai Levi (The Affair, En Analyse) nous revenons sur cinq succès qui ont placé Israël au centre de l’attention de tous les sériephiles…

(suite…)

False Flag: citoyens anonymes ou espions surentraînés ?

False Flag: citoyens anonymes ou espions surentraînés ?

false flag.jpgL’information est relayée par tous les médias. «L’enlèvement du général Farhad Suleimani, ministre de la Défense iranien, il y a deux semaines à Moscou, a été orchestré par une équipe de professionnels bien entraînés.»
La télévision russe pointe d’ailleurs sans hésiter la responsabilité du Mossad israélien, images de caméras de surveillance à l’appui.
Immédiatement, la tension internationale monte d’un cran car les pays arabes emboîtent très rapidement le pas aux Russes. Mis sous pression à leur tour, Mossad (Services secrets) et Shin Beth (Sécurité intérieure) mènent l’enquête en parallèle, mais la méfiance est de mise entre les inspecteurs et les agents des deux entités. Les documents d’identité de cinq citoyens israéliens ont été retrouvés sur les lieux. Citoyens anonymes ou espions surentraînés ? Chacun va devoir prouver sa bonne foi.

False Flag*** thriller israélien de haut vol est (enfin) à voir ce vendredi dès 20h30 sur Be Séries

(suite…)

« Fauda »: Israël et les combattants de l’ombre

« Fauda »: Israël et les combattants de l’ombre

Fauda.jpgSonder la plaie encore béante. C’est la particularité des séries israéliennes qui ont assis leur réputation bien au-delà de leurs frontières.
Depuis le succès international de la série Homeland librement inspirée de l’israélienne Hatufim – qui explorait la problématique viscérale des otages israéliens –, la force et la créativité de la terre promise ne sont plus à démontrer.

Petit pays mais grandes et belles promesses – en termes d’audiovisuel s’entend. Une terre sur laquelle les créateurs n’ont pas peur d’aborder les questions qui fâchent: kidnappings, tortures, menaces terroristes et infiltrations… Toutes ces tensions qui rythment le quotidien d’un territoire sous surveillance.

L’un des plus gros succès télévisés de ces dernières années est la série Fauda*** (“chaos” en arabe) qui met en scène les soldats de l’ombre du conflit israélo-palestinien. Ne faisant l’impasse ni sur les dilemmes ni sur les erreurs de jugement, elle retrace la lutte à mort que se livrent, au quotidien, des agents antiterroristes israéliens et un chef militaire du Hamas.
Une intrigue dont la saison 2 est présentée ce soir en ouverture du Festival international des programmes audiovisuels (Fipa) de Biarritz.

(suite…)