Beau séjour: quatre cerveaux et un esprit

Beau séjour: quatre cerveaux et un esprit

beau séjour 6.jpegComplices jusque derrière la caméra, les réalisatrices Nathalie Basteyns et Kaat Beels avaient déjà travaillé ensemble sur la formidable série Clan, sorte de Desperate Housewives déjanté aux effluves de waterzooi. Elles cherchaient un nouveau projet à développer et ont repensé à cet hôtel du début du 20e siècle dont l’atmosphère leur plaisait tant. Même si elles ne sont pas Limbourgeoises, elles souhaitaient mettre en lumière cette région rurale dont le reste de la Flandre aime se moquer.

Ce travail collaboratif s’est mis en place à deux puis à quatre avec les scénaristes, Sanne Nuyens et Bert Van Dael. « Un travail d’équipe qui s’est poursuivi jusqu’au montage« , précise Nathalie Basteyns.

« On voulait une ambiance particulière : un huis clos où cette histoire pouvait trouver sa place. Dans ce petit village, chaque rue, chaque maison avait cette ambiance bizarre où cela ne semblerait pas curieux que Kato recherche ses propres assassins. Même si dans les faits, on ne voit pas autant l’hôtel Beau Séjour qu’on en parle, nous avons passé 6 mois de tournage dans ce lieu qui avait une fonction très importante dans le projet. Le caractère visuel du décor a permis de créer ce type d’histoire où il fallait trouver un équilibre entre le réalisme et le surnaturel« , détaille la réalisatrice.

Après avoir séduit 1,2 million de curieux en moyenne sur la chaîne Een de la VRT, Beau Séjour a été achetée vendredi dernier par Netflix. Elle partira à la conquête du reste de l’Europe à partir du 16 mars, après son lancement sur Arte ce jeudi à 20h55. Coup d’oeil sur la genèse de ce projet.

(suite…)

Beau Séjour: enquête aux frontières du réel

Beau Séjour: enquête aux frontières du réel

Beau Séjour affiche.jpgUn générique gris bleuté surmonté d’un ciel plombé et une nature fantomatique se détachant dans la brume du matin. Une bande son qui fait penser à Léonard Cohen mais donne vie à des trognes qui fleurent bon le terroir flamand…

En quelques secondes à peine, la série Beau Séjour*** plante magistralement son décor dans cette région agricole à la frontière des Pays-Bas. Un plat pays propulsé en plein tourment à l’image de la jeune Kato Hoeven (Lynn Van Royen) qui se réveille la tête couverte de sang, allongée sur le sol de la chambre 108 de l’hôtel Beau Séjour en pleine rénovation.

Kato s’enfuit et après avoir erré quelque temps, elle se rend compte que les gens ne la voient pas… Déclarée morte mais toujours bien visible pour cinq de ses proches ou voisins, elle décide de mener sa propre enquête en parallèle de celle dirigée par la police. Totalement amnésique et impuissante face au lent processus de deuil entamé par ses parents, la jeune fille refuse de baisser les bras et veut comprendre ce qui lui est arrivé.

Ancrée à Lanklaar, petit village de l’arrière-pays à la frontière entre Limbourg et Pays-Bas, la série Beau Séjour suit la quête de cette adolescente déterminée à découvrir l’identité de son meurtrier. Découverte l’an dernier lors du festival Séries Mania à Paris, la série dramatique Beau Séjour est en cours de diffusion à la VRT. Pour une fois, le public francophone va pouvoir découvrir une série flamande sans trop de délai grâce à … Arte. Ce jeudi dès 20h55

(suite…)

Les séries belges ont réussi la passe de 3 à Séries Mania

Les séries belges ont réussi la passe de 3 à Séries Mania

la treve series mania.jpgL’année 2016 restera sans doute à jamais marquée dans les annales de la création audiovisuelle belge. Après avoir obtenu un formidable succès d’audience (du 21 février au 20 mars) sur les antennes de la RTBF, et avoir été vendue à France2, la TSR (Télévision suisse) et la VRT – une première dans l’histoire des séries belges ! – La Trêve vient d’être sacrée meilleure série francophone lors de la 7e édition du Festival Séries Mania, à Paris (photo Nathalie Prébende).

Et ce n’est pas tout. Tout aussi talentueuse, l’équipe d’Ennemi Public, non contente d’avoir raflé le prix coup de coeur du jury des MipDrama Awards le 3 avril dernier, voit le talent de son acteur principal Angelo Bison (photo du milieu), récompensé à juste titre. Dans le rôle de Guy Béranger, meurtrier récemment libéré et accepté dans une communauté de moines du côté de Vielsart, petit village ardennais, l’acteur livre une prestation d’une implacable vérité. A découvrir dès dimanche prochain sur La Une.

Quant à la série flamande Beau Séjour (photo du bas) attendue à la rentrée à la VRT et déjà achetée par Arte, elle a reçu le prix du public ex aequo.

(suite…)