Les budgets serrés des séries belges

Les budgets serrés des séries belges

La question était déjà dans l’air à la fin de la saison 1 de La Trêve et avait suscité des discussions homériques dont nous nous étions fait l’écho (en mars 2016), entre l’équipe et les initiateurs du Fonds des séries belges à savoir: la Fédération Wallonie-Bruxelles et la RTBF. L’équipe de La Trêve (première série belge d’une nouvelle ère) refusant de repartir au charbon sans changement des conditions financières. Finalement, un accord avait été trouvé (en septembre 2016) et une saison 2 lancée, moyennant un budget augmenté: 275 000 euros par épisode en saison 1; 330 000 euros par épisode en saison 2.

(suite…)

Une bouffée d’oxygène budgétaire pour les séries belges

Une bouffée d’oxygène budgétaire pour les séries belges

En arrivant ce lundi à la RTBF, Sylvie Coquart-Morel, nouvelle responsable Fiction à la RTBF, a trouvé sur son bureau une jolie pile de projets à éplucher, encadrer, encourager. Mais elle a aussi, désormais, une belle épine hors du pied.
Juste avant son entrée en fonction, la délicate question des budgets à allouer aux productions de séries belges a enfin été tranchée.
Si la part investie par la RTBF et la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) ne varie pas, en revanche, celle d’autres investisseurs (Proximus, Tax Shelter, Wallimage, etc.) a été revue à la hausse, offrant à tous les producteurs en lice un bon bol d’air.

(suite…)

Le Fonds séries est né: quatre séries belges par an, sinon rien

Le Fonds séries est né: quatre séries belges par an, sinon rien

à tort ou à raison.jpg« Trouver la prochaine Birgitte Nyborg (“Borgen”) wallonne. Créer un rendez-vous systématique avec le public en Wallonie et à Bruxelles.” Ce sont les objectifs de la création de ce fonds pour le développement et la production des séries belges, présenté mercredi à Reyers. Les premiers fruits en sont attendus en novembre 2014.

Ce mercredi, la Fédération Wallonie- Bruxelles et la RTBF ont en effet annoncé leur intention de consacrer des moyens financiers annuels (2,786 millions en tout) afin de pérenniser le développement et la production de séries belges. Elles rivaliseront avec A tort ou à raison (photo) dont la saison 2 est attendue à la rentrée.

(suite…)