« Mad Men » et « Masters of Sex » au menu de Be TV

« Mad Men » et « Masters of Sex » au menu de Be TV

mad men s6.jpgCe soir, Don Draper ouvre le banquet «avant-première séries» proposé traditionnellement par Be TV.
Pouvait-on rêver meilleur hôte? Don Draper est en effet le Georges Clooney du petit écran, le halo de mystère en plus. Son parcours est semblable à celui de Tony Soprano: un homme dont on ne comprend pas toujours les actes mais dont on adore les errances et les doutes qui renvoient à une part universelle de la psyché humaine. Dans une version nettement moins explosive et plus polissée, Don partage aussi l’ascension et la chute de Walter White dans « Breaking Bad« .

Voilà un homme qui, en apparence, a tout pour être heureux mais qui ne l’est pas et qui passe son temps à cacher sa nature profonde à ses proches. Don Draper est une énigme dont Matthew Weiner s’évertue à révéler une nouvelle facette à chaque nouvelle saison de Mad Men.

(suite…)

Mad Men poursuit sa remontée du temps

Mad Men poursuit sa remontée du temps

Mad Men 6.jpgFidèle à son habitude, Matthew Weiner a laissé filtrer très peu d’infos concernant cette 6e saison de Mad Men.
A J-1, on pourrait s’adonner au jeu des spéculations et des « spoilers » en tous genres, mais cela revient essentiellement à gâcher son propre plaisir…
Disons donc qu’on sait seulement qu’une partie de l’intrigue se déplacera à Hawaï et qu’au fil du temps (fin des années 60), un changement de look va s’imposer à tous les protagonistes.
Pantalons moulants et chemises à fleurs, vraiment?

Encore un peu plus de 24 heures de patience, et on sera fixé, dimanche soir lors du double épisode d’ouverture proposé par AMC.
Et en attendant?  Retour sur la saison 5, histoire de se rafraîchir la mémoire…

(suite…)

Les 7 attraits de Mad Men

Les 7 attraits de Mad Men

Mad Men.jpg

Oubliés les monstres, les zombies et les tueurs en série !
Aujourd’hui, cap sur la série la plus classe de l’histoire de la télévision. C’est aussi l’une des fictions les plus primées aux Etats-Unis puisqu’elle a glané l’Emmy award de la meilleure série dramatique pour chacune de ses saisons jusqu’en septembre dernier… Lorsqu’elle a été détrônée par le phénomène « Homeland ».


Visuellement, Mad Men*** fait preuve d’une classe folle, même si c’est surtout sa profondeur et sa justesse psychologique que l’on loue. Alors qu’AMC s’apprête à enfin délivrer le 6e volet de sa quête identitaire et historique, ce dimanche 7 avril, et alors qu’il ne reste que deux jours à patienter. retour sur les raisons d’un si grand amour.

(suite…)