Clément Manuel: « Le succès de La Trêve et Ennemi Public a permis de faire savoir que les séries belges existent »

Clément Manuel: « Le succès de La Trêve et Ennemi Public a permis de faire savoir que les séries belges existent »

Clément Manuel a l’habitude de porter l’habit de moine. C’était déjà le cas dans la série Ainsi soient-ils diffusée sur Arte et dans la première saison d’Ennemi Public. Loin de son personnage dans Falco ou dans Le tueur du lac, le comédien français, amoureux de la Belgique, y cultive son ambiguité…

(suite…)

La saison 2 d’Ennemi Public sonde les blessures enfouies de Chloé

La saison 2 d’Ennemi Public sonde les blessures enfouies de Chloé

La salle de cinéma était pleine, lundi soir à Bozar, pour découvrir les deux premiers épisodes de la saison 2 d’Ennemi Public dans le cadre du festival Are You Series? Une opportunité à ne pas manquer d’autant que la patience des fans de la série belge sera encore mise à rude épreuve avec une diffusion qui ne devrait pas démarrer avant février 2019 à la RTBF.

(suite…)

« Ennemi Public »: les nouveaux enjeux de la saison 2

« Ennemi Public »: les nouveaux enjeux de la saison 2

ennemi_public_ambiance_tournage.jpgAvec sa colline perdue dans la brume et l’atmosphère irréelle que lui confère le brouillard, Alle-sur-Semois a des faux airs de Twin Peaks en plein hiver. Entendons-nous, la petite localité est parfaitement accueillante avec ses deux boucheries artisanales, spécialisés dans les cochonnailles, sa taverne-restaurant chaleureuse «Au Roy de la bière» et son magasin Spar aux étalages richement dotés.
Mais ce petit coin de Belgique, perdu dans la pluie ou sous la neige dès la fin du mois de novembre, offre un écrin idéal à la série Ennemi Public produite par la RTBF et Entre chien et Loup. Avec ce mélange de désolation et de mélancolie qui nimbe d’ordinaire l’Ardenne en hiver.

Comme l’abbaye emblématique vue dans la saison 1, le village était tout à fait partant pour reprendre l’aventure. L’équipe a pu s’y établir à sa guise, installant son travelling dans les rues et sur le pont, déviant la circulation, alignant ses camions de matériel sur la place ou faisant fermer l’épicerie pour un tournage en après-midi. C’est là que nous avons retrouvé un Patrick Stassart endetté et passablement secoué par la douloureuse révélation de la fin de la saison 1…

(suite…)