Hippocrate: les patients et les jeunes internes d’abord

Hippocrate: les patients et les jeunes internes d’abord

C’est une série écrite par un ancien médecin, Thomas Lilti, également réalisateur des films Hippocrate (2014), Médecin de campagne (2016) ou Première année (2018), tous nés des expériences accumulées dans le cadre de sa précédente profession. Expériences qu’il détaille dans sa série présentée ce samedi à 20h à Bozar, à l’occasion du festival Are You Series et attendue le 26 janvier sur Be TV.

(suite…)

Le Bureau des Légendes: Marie-Jeanne choisit quatre mots pour définir la saison 4

Le Bureau des Légendes: Marie-Jeanne choisit quatre mots pour définir la saison 4

Au début de cette saison 4, on découvre que Marie-Jeanne (Florence Loiret-Caille) est montée en grade : elle est devenue directrice du Bureau des Légendes***.
Croisée au Festival de La Rochelle avec le producteur Alex Berger, la comédienne parle peu de cette promotion. « Elle a cette humilité vis-à-vis de son personnage, comme les vrais agents… » souligne son collègue Gilles Cohen (alias Moule à Gaufres, le Colonel Marc Lauré dans la série). On a tout de même saisi l’occasion pour parler du succès de la série française et tenter de la définir en peu de mots, comme le font les espions, très diserts en réalité.
Quatre mots pour condenser toute une saison… Joli défi.

Les dix nouveaux épisodes  de la saison 4 sont à découvrir dès ce samedi à 20h30 sur Be Séries

(suite…)

Etre scénariste en France ou aux Etats-Unis ?  « C’est le jour et la nuit »

Etre scénariste en France ou aux Etats-Unis ?  « C’est le jour et la nuit »

Audrey Fouché scénariste.jpgFormée aux USA par Tom Fontana, après sa sortie de la Fémis, Audrey Fouché travaille aujourd’hui à Paris, notamment sur la prochaine série pour Netflix, baptisée Osmosis. De retour en France, elle rêve d’adapter le modèle US au système français, mais souvent cela coince. On a discuté avec elle des différences entre les deux systèmes. Retour sur un parcours éclairant des Borgia en passant par Les Revenants.

Après quatre ans de formation en tant que réalisatrice à la Fémis qui était encore une école «purement cinéma» à ce moment-là, Audrey Fouché fait un stage sur la série Reporters de Capa « parce que cela m’intéressait. Je me souviens: on m’avait dit : attention, tu ne pourras plus jamais faire de cinéma. Tu vas gagner de l’argent à écrire des choses honteuses », se souvient-elle, hilare.

A l’époque, Audrey Fouché a envie d’écrire un long métrage et de le tourner. Coup de chance, elle rencontre un producteur via son jury de fin d’étude à la Fémis.

(suite…)