Beau Séjour: enquête aux frontières du réel

Beau Séjour: enquête aux frontières du réel

Beau Séjour affiche.jpgUn générique gris bleuté surmonté d’un ciel plombé et une nature fantomatique se détachant dans la brume du matin. Une bande son qui fait penser à Léonard Cohen mais donne vie à des trognes qui fleurent bon le terroir flamand…

En quelques secondes à peine, la série Beau Séjour*** plante magistralement son décor dans cette région agricole à la frontière des Pays-Bas. Un plat pays propulsé en plein tourment à l’image de la jeune Kato Hoeven (Lynn Van Royen) qui se réveille la tête couverte de sang, allongée sur le sol de la chambre 108 de l’hôtel Beau Séjour en pleine rénovation.

Kato s’enfuit et après avoir erré quelque temps, elle se rend compte que les gens ne la voient pas… Déclarée morte mais toujours bien visible pour cinq de ses proches ou voisins, elle décide de mener sa propre enquête en parallèle de celle dirigée par la police. Totalement amnésique et impuissante face au lent processus de deuil entamé par ses parents, la jeune fille refuse de baisser les bras et veut comprendre ce qui lui est arrivé.

Ancrée à Lanklaar, petit village de l’arrière-pays à la frontière entre Limbourg et Pays-Bas, la série Beau Séjour suit la quête de cette adolescente déterminée à découvrir l’identité de son meurtrier. Découverte l’an dernier lors du festival Séries Mania à Paris, la série dramatique Beau Séjour est en cours de diffusion à la VRT. Pour une fois, le public francophone va pouvoir découvrir une série flamande sans trop de délai grâce à … Arte. Ce jeudi dès 20h55

(suite…)

Le Fonds séries est né: quatre séries belges par an, sinon rien

Le Fonds séries est né: quatre séries belges par an, sinon rien

à tort ou à raison.jpg« Trouver la prochaine Birgitte Nyborg (“Borgen”) wallonne. Créer un rendez-vous systématique avec le public en Wallonie et à Bruxelles.” Ce sont les objectifs de la création de ce fonds pour le développement et la production des séries belges, présenté mercredi à Reyers. Les premiers fruits en sont attendus en novembre 2014.

Ce mercredi, la Fédération Wallonie- Bruxelles et la RTBF ont en effet annoncé leur intention de consacrer des moyens financiers annuels (2,786 millions en tout) afin de pérenniser le développement et la production de séries belges. Elles rivaliseront avec A tort ou à raison (photo) dont la saison 2 est attendue à la rentrée.

(suite…)