stephen king.jpgCe jour est un grand jour pour tous les amateurs d’épouvante. L’ombre de Stephen King plane en effet sur Paris et ne devrait pas s’estomper avant cinq jours.
Le temps pour l’auteur de sceller, en public, ses retrouvailles avec l’une de ses plus célèbres victimes: Danny Torrance, enfant martyre et médium révélé par Shining, roman paru en 1977. Soit trois ans avant sa funeste rencontre avec Jack Nicholson dans l’adaptation cinématographique signée Stanley Kubrick (1980).

Devenu adulte, Danny erre désormais dans Doctor Sleep le nouveau roman de King, paru le 7 novembre dernier aux éditions Albin Michel. Dans ce nouvel opus, le roi de l’horreur propose à ses lecteurs de (re)plonger dans l’existence chahutée de Danny, trente ans après le cauchemar éveillé de l’Hôtel Overlook.
A l’occasion de sa publication, l’impitoyable chroniqueur des peurs de ses contemporains vient pour la première fois à la rencontre de ses fans parisiens.

Auteur de 53 romans et 160 nouvelles dont «Carrie», «Misery» ou «La ligne verte», Stephen King est semblable à ses personnages de romans. Vivant à Bangor, petite ville du Maine (Nord-Est des Etas-Unis), il s’intéresse toujours autant à l’Amérique des petites villes serrées autour de leur rue principale. Tout le monde s’y connaît et se salue, la solidarité et la bonhomie s’affichent mais, dans l’ombre, les secrets pullulent.
Derrière les sourires chaleureux, des potentats en puissance et des illuminés de la foi sommeillent, qui ne demandent qu’à se révéler. L’enfermement ou le surgissement du surnaturel peuvent faire basculer cette vision idyllique en quelques heures à peine, obligeant chacun à se positionner en tant qu’être humain*. Autant de thématiques dont se délectent ses fans à travers le monde (300 millions de livres vendus en quelque 32 langues).

Doctor_Sleep.jpgLes plus branchés d’entre eux suivront d’ailleurs ce mardi 12 novembre la conférence de presse internationale (en anglais) qui portera cet après-midi sur ses deux derniers livres : «22/11/63» et «Docteur Sleep». Elle pourra être suivie sur Stephen King France, site spécialement dédié à l’événement, et sur le compte Twitter animé par le site (@StephenKingFr).

Demain, 13 novembre, l’écrivain sera présent au MK2 Bibliothèque à Paris, de 13h à 15h, pour dédicacer ses livres. Un système de file d’attente sera mis en place.

Mais le rendez-vous le plus zen sera certainement celui que lui fixe «La Grande Librairie» de France 5 jeudi 14 novembre, dès 20h40. Une heure d’entretien, en direct, avec François Busnel au cours duquel il évoquera, notamment, les raisons de l’attention particulière réservée au personnage de Danny Torrance, retrouvé 35 ans après la parution du triomphal «Shining».

Après la très riche interview accordée au magazine Télérama, Stephen King sera aussi l’invité de la matinale de France Inter vendredi 15 novembre à 8h20, et reviendra évoquer l’adaptation fréquente de ses romans au cinéma, dans l’émission “Pendant les travaux, le cinéma reste ouvert”, diffusée à 20h, sur la même antenne.

Enfin, le 16 novembre, à partir de 20h30, l’écrivain participera à une soirée débat présentée par Augustin Trapenard, où il dialoguera avec le romancier Maxime Chattam au Grand Rex. L’événement est malheureusement «sold out» depuis plusieurs semaines.

Stephen-King.jpgEn attendant les premiers tweets et compte-rendus, et pour combler le besoin d’images, on peut suivre sur l’antenne de Be tv, la série Under the dome** (13 épisodes) adaptée d’un de ses précédents romans (“Dome”) où fleurissent nombre de ses thématiques favorites*. Stephen King écrit d’ailleurs, en ce moment même, l’épisode de lancement de la saison 2 (attendue à l’été) d’Under the dome. Un exercice qui comble certainement son goût prononcé pour l’écran et ses mirages.
KT