Bates+Motel.jpgNe vous fiez pas au caractère faussement bucolique et apaisé de cette photo, le « Bates Motel » est loin d’être un endroit de tout repos. Comme le savent tous les admirateurs de « Psychose » chef-d’oeuvre du grand maître Hitchcock dont la série s’inspire officiellement.

Confirmant les infos qui circulaient depuis le début de l’été, la première bande annonce du « Bates Motel » est apparue sur le net. Cette fois, on n’y coupera pas. Norman Bates est bel et bien là. 

En mars prochain, la chaîne A & E proposera le « prequel » du célèbre film des années 60. Mais, chose troublante, ce récit qui se penche sur l’enfance du futur tueur développe une trame contemporaine. Un « twist temporel » qui ne sera sans doute pas la seule liberté prise avec le récit originel…
Aux commandes, de cette future série horrifique, on retrouve un duo de poids: Carlton Cuse, co-créateur de « Lost », et Kerry Ehrin, scénariste de « Friday Night Lights » et « Boston Justice ». Tous les deux, scénaristes et coproducteurs de « Bates Motel » livrent, dans la vidéo ci-dessous, quelques indications sur leurs choix artistiques, au milieu des interviews du reste de l’équipe.

Mini-série en dix épisodes, « Bates Motel » retrace l’enfance et l’adolescence du futur criminel Norman Bates, et décrypte, notamment, la relation qu’il entretient avec sa mère. L’idée étant, bien sûr, de découvrir ce qui l’a fait basculer dans l’horreur.
Depuis la rentrée, on sait que Freddie Highmore et Vera Farmiga  reprennent les rôles imaginés par Hitchcock. Dans ce prequel, les auteurs ont d’ailleurs imaginé flanquer Norman d’un frère aîné, Dylan, «sorte de James Dean rebelle et exubérant» incarné par Max Thieriot (« My soul to take », « The Pacifier »).

Révélé enfant pour ses rôles dans «Charlie et la chocolaterie» et «Arthur et les minimoys», l’acteur Freddie Highmore, aujourd’hui âgé de 20 ans, vit donc un changement radical d’univers et de décor dans ce thriller plutôt sombre et oppressant…
Sont également à l’affiche, les actrices Nicola Peltz (« The last Airbender ») et Olivia Cooke (« Blackout ») en tant que camarades de classe du jeune Norman. Enfin, Nestor Carbonell, l’énigmatique Richard de « Lost », également vu dans «Ringer» – et plus récemment en tant que maire de Gotham city dans « The Dark Knight » – fait également partie de la distribution.

Petit rappel: en 2013, trois autres séries, au moins, seront centrées sur des esprits sérieusement tourmentés : Hannibal, sur NBC, du nom du célèbre serial killer qui a inspiré divers films dont « Le silence des agneaux », Cult (attendue le 19 février sur The CW) ou l’histoire d’une émission, qui retrace des crimes célèbres, mais est parodiée, dans la réalité, par des apprentis tueurs, et enfin, The following (démarrage le 21 janvier sur la Fox), où un ancien agent du FBI est confronté à un serial killer devenu gourou d’une inquiétante secte (cf. note précédente).
Pas mal d’appelés, donc, mais combien d’élus, en définitive? On sait, en effet, que p
lusieurs précédentes tentatives de variations autour du film d’Hitchcock se sont soldées par des échecs…
KT