Clément Manuel: « Le succès de La Trêve et Ennemi Public a permis de faire savoir que les séries belges existent »

Clément Manuel: « Le succès de La Trêve et Ennemi Public a permis de faire savoir que les séries belges existent »

Clément Manuel a l’habitude de porter l’habit de moine. C’était déjà le cas dans la série Ainsi soient-ils diffusée sur Arte et dans la première saison d’Ennemi Public. Loin de son personnage dans Falco ou dans Le tueur du lac, le comédien français, amoureux de la Belgique, y cultive son ambiguité…

(suite…)

Ennemi Public révèle le cauchemar des Belges

Ennemi Public révèle le cauchemar des Belges

ennemi public trio.jpgL’arrivée de Guy Béranger, criminel tristement célèbre, dans la petite abbaye de Vielsart déchaîne les passions de la population locale. L’inspectrice Chloé Muller (Stéphanie Blanchoud) est chargée de l’accompagner et d’assurer son «encadrement» durant sa période d’essai. L’idée divise aussi les moines qui se seraient bien passés de cette mauvaise publicité. Seul Frère Lucas (Clément Manuel) veut croire à une possible rédemption. Mais la disparition de la petite Noémie va mettre le feu aux poudres.

Le 3 avril dernier, Ennemi Public*** recevait le premier prix coup de coeur des MipDrama awards décerné au MipTV à Cannes, un prix qui soulignait l’audace de cette jeune équipe de scénaristes ayant choisi de s’inspirer d’un sujet on ne peut plus sensible en Belgique : la libération conditionnelle de Michelle Martin, complice et ex-femme de Marc Dutroux.

Transformée, l’histoire devient celle de Béranger (Angelo Bison), ex-tueur d’enfants qui, au terme de sa peine de prison, demande à être accueilli à l’abbaye de Vielsart en tant que novice. Fureur de la population qui ne veut pas voir l’ex-ennemi public s’installer sur ses terres et refuse de devenir le «village du monstre». Sur cette trame ultrasensible viennent s’ancrer les peurs et les fantasmes qui surgissent lorsque l’enfance semble menacée. Chaque personnage est appelé à se positionner face à ce qui apparaît comme le plus grand des défis.

La catharsis commence ce dimanche à 20h50 sur La Une mais aussi, parallèlement, en salle à l’UGC Toison d’Or (Bxl) dès 19h.

(suite…)