Damages: le diable s’est déguisé en procureur

Damages: le diable s’est déguisé en procureur

damages.jpgA l’heure de lui dire adieu – la dernière saison est proposée ce samedi à 20h45 sur Be séries -, petit regard dans le rétro sur les débuts de Damages, proposée dès mars 2008 en Belgique. Et sur le parfum que la série charriait alors…

Machiavélique. Une noirceur à couper au couteau et l’impression de se faire balader dès les premières images. Si on ajoute à tout cela un montage soigné et une qualité d’image quasi cinématographique on voit très vite pourquoi Damages*** bénéficie d’un tel crédit aux Etats-Unis.

Lancée en juillet 2007, la série se fait remarquer lors de la cérémonie des Golden Gobes, en obtenant trois nominations (dont celle de meilleure série dramatique, mais aussi meilleur second rôle féminin pour Rose Byrne et meilleur second rôle masculin pour Ted Danson). Au final, elle ne remporte qu’une seule récompense, mais de taille : le titre de Meilleure actrice dans une série télévisée pour Glenn Close.

Signée par Glenn et Tod A. Kessler, déjà scénaristes d’univers comme Les Soprano, cette nouvelle série judiciaire n’a pas froid aux yeux. Il y a en effet du Vic Mackey (« The Shield ») dans l’ambiance de ce polar : violent, corrompu, champion de la déstabilisation et parfois même sanglant.

(suite…)