Inoubliable dans le rôle de Jimmy McNulty, personnage-pivot de la série The Wire, le chef-d’oeuvre incontesté de David Simon, Dominic West était présent ce lundi sur le tapis rouge du Mipcom à double titre.

D’abord, pour recevoir le tout premier prix d’Excellence qui lui est remis à l’instigation du Festival CanneSéries attendu ici même en avril prochain. Une façon de réaffirmer le partenariat entre les deux manifestations audiovisuelles soutenues par la Ville de Cannes. Mais l’acteur britannique était également présent en tant que tête d’affiche de la prochaine grande série historique de la BBC : Les Misérables d’après Victo Hugo.


Une mini-série inspirée de l’oeuvre du grand romancier français dans laquelle Dominic West partage l’affiche avec le comédien David Oyelowo (vu, notamment dans le film Selma) qui revêt, pour l’occasion, les oripeaux du flic Javert.

Déclinée en six épisodes par le scénariste Andrew Davies, la mini-série en 8 épisodes a été réalisée par Tom Shankland et tournée en grande partie entre Belgique et France, mais elle n’était malheureusement pas encore au programme des avant-premières organisées dans le cadre du Marché international des programmes audiovisuels (Mipcom) cannois. Ce n’est sans doute que partie remise car l’événement, avec ses quelque 14 000 participants, offre une formidable caisse de résonance aux nouveautés destinées au petit écran dont cette série aurait forcément tort de se priver.

De David Simon à Victor Hugo

Né à Sheffield dans le Yorkshire et formé à Eton, l’une des écoles les plus réputées du Royaume-Uni, c’est à Baltimore que ce fils d’un père industriel et d’une mère au foyer a conquis ses galons d’acteur qui lui valent aujourd’hui une reconnaissance internationale. Dominic West n’a pourtant pas choisi de se reposer sur ses lauriers et est régulièrement à l’affiche de projets au cinéma (Star Wars Episodes, Chicago, 300, John Carter), au théâtre et en télévision.

Qu’il s’agisse de relater les balbutiements de la création du premier journal télévisé britannique (The Hour) ou d’éclairer les expériences contrastées des différents protagonistes d’un drame familial (The Affair) Dominic West brille par la justesse et la sobriété de son jeu. Ce sont ces qualités qui ont été saluées par la remise du tout premier Excellence Award décerné par le Festival CanneSéries. Premier d’une longue série, on l’imagine, puisque la manifestation proposera sa saison 2 du 5 au 10 avril 2019.

« J’ai eu cette chance incroyable de pouvoir travailler aux côtés des meilleurs producteurs, scénaristes et réalisateurs de séries. Je suis donc profondément honoré de recevoir ce prix de CanneSéries » a déclaré l’acteur au célèbre sourire en coin. Nul doute que, pour lui aussi, cette récompense ne sera pas la dernière.

Karin Tshidimba, à Cannes