Au programme de Séries Mania 2024 : l’intime, l’intelligence artificielle et nous

Au programme de Séries Mania 2024 : l’intime, l’intelligence artificielle et nous

Le bal des avant-premières s’ouvrira le 15 mars avec « Le Problème à 3 corps », suivi de « Dans l’ombre », « Hotel Cocaine », « Rematch », « Le Monde n’existe pas » et « Mary & George ».

Séries Mania a séduit 85 000 spectateurs en 2023 et ne compte pas en rester là. Fidèle à ses habitudes, le festival proposera, du 15 au 22 mars, 52 séries venues du monde entier en avant-première, des rencontres exceptionnelles avec des invités prestigieux, une exposition inédite, des ateliers, des soirées…

Près de 4000 acteurs mondiaux des séries, issus des 65 pays accrédités au Forum professionnel, étaient présents à Lille l’an dernier. L’actualité géopolitique et sociale (conflits Russie-Ukraine, Israël-Palestine, troubles en Amérique latine et grève des scénaristes américains) a forcément eu un impact sur la production audiovisuelle mondiale. Mais de nouveaux entrants et quelques retours assurent une belle diversité d’ensemble : Taïwan, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Lettonie et République tchèque.

Famille, désir, ovnis

Parmi les thématiques abordées au sein des compétitions nationale et internationale, quelques grandes tendances émergent : le repli sur l’intimité et la cellule familiale, le désir et la sexualité, le mysticisme religieux et l’intelligence artificielle.

Apples Never Fall, Ourika, Hotel Cocaine, After The Party ou encore Bouchon sont autant d’histoires de filiation qui interrogent l’état de la famille aujourd’hui, ont détaillé Laurence Herszberg, directrice du festival et Frédéric Lavigne, le directeur artistique de l’événement.

Le désir et la sexualité se font l’écho de questions contemporaines : faire un enfant toute seule dans All and Eva, s’échapper de son couple (30 days of lust), nourrir sa création artistique de son désir amoureux dans So Long, Marianne, s’aimer virtuellement et devoir réapprendre à se rencontrer dans le monde réel (Dates in real life), assister les personnes handicapées dans l’accès à la sexualité (Extra)… Les relations intimes semblent être un mode de conquête privilégié du pouvoir comme en témoigneront les séries Une amitié dangereuse ou Mary & George, avec Julianne Moore.

L’IA est bien présente dans les sujets portés à l’écran, témoignant qu’il s’agit d’une question autant de fond que de forme. Elle sera, logiquement, au coeur des Dialogues de Lille cette année, mais aussi en trame de fond de nouvelles explorations avec les séries Rematch, qui retrace la fameuse partie d’échecs du champion Kasparov contre le premier ordinateur IBM dans les années 1980 et Le Problème à 3 corps, adaptation du best-seller de Liu Cixin par David Benioff et D.B. Weiss, les créateurs de Game of Thrones. L’IA y donne accès à d’autres espaces-temps depuis lesquels il convient de résoudre des problèmes géopolitiques trouvant leur origine dans le passé. Une avant-première d’autant plus attendue que la série ne sera disponible sur Netflix qu’une semaine plus tard.

Sur le front des croyances, religions et sectes, l’exploration portera tant sur la religion catholique (La Mesias), que la religion musulmane (House of Gods) voire même sur la croyance dans les Ovnis (Société distincte). Enfin des séries documentaires, dont l’une portant sur la face occulte du Vatican et réalisée par la VRT à partir d’archives, ont été sélectionnées à Séries Mania pour la première fois.

Côté séries françaises, les proposition ne manquent pas de sel avec notamment Dans l’ombre, adaptée du roman de l’ancien Premier ministre Edouard Philippe et Le Monde n’existe pas, adapté du livre de Fabrice Humbert, sur un journaliste enquêtant sur le suspect d’un meurtre.

Gossip Girl, Dix pour Cent, Affaires sensibles

Le jury de la Compétition internationale sera présidé cette année par Zal Batmanglij (The OA). A ses côtés, on retrouvera la réalisatrice Charlotte Brandström, l’acteur et rappeur Sofiane Zermani alias Fianso, la comédienne Bérénice Béjo et l’acteur allemand Malick Bauer. Ils auront huit séries à départager.

Le jury Panorama international sera présidé par l’écrivain Douglas Kennedy, rejoint par la comédienne Suzy Bemba (L’Opéra), la productrice Anna Stern, le producteur coréen Hojin Kwon et la showrunneuse Clémence Madeleine-Perdrillat (Les Gouttes de Dieu).

Des masterclasses de l’actrice Kelly Rutherford (Gossip Girl), du comédien Laurent Lafitte (Tapie) et de l’agent Elisabeth Tanner (à l’origine du personnage de Camille Cottin dans la série Dix pour cent) seront notamment au programme. Parmi les autres invités confirmés, on note Melvil Poupaud, Swann Arlaud, Audrey Fleurot, Karin Viard, Niels Schneider…

Des rencontres sont également au programme avec Jean-Xavier de Lestrade pour Sambre et Fabrice Arfi pour D’argent et de sang, ainsi qu’avec Fabrice Drouelle, qui proposera un épisode spécial de son émission Affaires sensibles en direct du festival.

La grande exposition du Village Festival au Tri Postal, conçue sous la direction de la documentariste Charlotte Blum, sera consacrée à l’envers du décor des séries télévisées. Une invitation à laquelle il semble impossible de résister.

D’autres infos et agenda à venir sur le site du Festival Series Mania

Karin Tshidimba

Laurent Lafitte : “Chez Tapie, il n’y a pas d’un côté, le mythe et de l’autre, la personne”

Laurent Lafitte : “Chez Tapie, il n’y a pas d’un côté, le mythe et de l’autre, la personne”

Considéré comme “l’incarnation française du rêve américain”, Bernard Tapie est au cœur de la nouvelle création française de Netflix à découvrir ce 13 septembre. Un projet porté par Tristan Séguéla et par le comédien Laurent Lafitte qui nous parle de la façon dont il a préparé ce rôle. Malgré les réticences de certains des proches et des fans de l’ancien homme d’affaires.

(suite…)