« Lucas etc. »: nouvelle famille, mode d’emploi

« Lucas etc. »: nouvelle famille, mode d’emploi

Lucas etc..jpgLucas (Hugo Gonzalez) adore les blagues potaches et les plans improvisés, avec une nette préférence pour les histoires fumantes et explosives.
Ado détendu et souriant, il vit seul avec sa mère, Bénédicte (Chloé von Arx) et ne voit que rarement son père, acteur toujours coincé entre deux castings «vraiment importants».
Pendant que Lucas supervise son programme de délires et réjouissances personnelles, il n’a pas vu venir le «grand projet» de sa maman : emménager avec son nouvel amoureux, Jeff et ses trois enfants « a-do-rables ». Entre Mélodie, ado taciturne, et Manon devenue muette à la mort de sa mère, l’adaptation s’annonce coton. Surtout que le pire reste à venir en la personne de Nathan (Elliot Goldberg), gamin égocentré et trop bien peigné, fan d’Instagram et des médailles gagnées lors de ses nombreuses compétitions d’escrime.

Au-delà de la Belgique, où elle démarre son parcours sur Ouftivi, ce lundi, la série jeunesse Lucas etc.** est déjà promise à bel avenir: soutenue par la Radio Télévision Suisse (RTS) et TV5 Monde, elle sera également diffusée sur Ketnet, la chaîne jeunesse de la VRT.

(suite…)

Insecure: avec Issa Rae, la maladresse est un art

Insecure: avec Issa Rae, la maladresse est un art

Insecure.jpgLancée en octobre dernier par HBO, cette mini-série (8 épisodes) est d’abord née sur le net où sévissait avec succès sa créatrice et actrice principale, la comédienne d’origine sénégalaise, Issa Rae.
Comme son nom l’indique Insecure** s’intéresse à une jeune trentenaire en plein doute concernant son couple, son job et ses relations avec son entourage.

Dans l’association où elle travaille, Issa supporte de plus en plus difficilement le regard condescendant de ses collègues blancs aux yeux desquels elle apparaît trop souvent comme la « caution ethnique » de cette asbl s’adressant à un public noir et défavorisé. Sans compter qu’elle peine à supporter la passivité d’une majorité de Blancs face aux difficultés rencontrées par les Noirs.

(suite…)

Avec « Dix pour cent », Cédric Klapisch éclaire les dessous du cinéma

Avec « Dix pour cent », Cédric Klapisch éclaire les dessous du cinéma

10 %.jpgPeut-on se moquer des stars du cinéma français, de leurs tics, de leurs peurs, de leurs manies? C’est la question posée par la nouvelle série Dix pour cent*** mise en images par Cédric Klapisch. A la baguette, on retrouve l’ex-star des agents, également ex-agent de stars, Dominique Besnehard. Celui dont toute la place parisienne aime à moquer le célèbre chuintement.
Sept ans de réflexion, c’est le temps qu’il a fallu à son projet pour franchir tous les obstacles et enfin atterrir sur France 2, après avoir été un temps pressenti sur Canal+.

Jouissive, la série voit de nombreuses stars accepter de casser leur image pour les besoins d’un récit qui décrypte un métier de l’ombre, celui d’agent artistique. On y voit Cécile de France (photo) prendre des leçons d’équitation ou travailler son compost, Line Renaud et France Fabian se lancer dans un concours de chant et Audrey Fleurot découvrir les bases du pool-dance. Et on ne vous parle pas des prestations de Joey Starr, Nathalie Baye et Julie Gayet… Six morceaux de bravoure à découvrir dès ce mercredi à 20h55.

(suite…)