La Trêve saison 2 en avant-première sur Proximus TV et au Fiff

Pour les plus chanceux, le compte à rebours est lancé… La saison 2 de La Trêve sera en effet dévoilée ce samedi 8 septembre à 20h sur Proximus TV. Soit plusieurs semaines avant la diffusion sur la RTBF attendue en novembre… Mais une autre possibilité est offerte aux fans les plus pressés: découvrir les deux premiers épisodes sur grand écran lors du Gala du Fiff (Festival international du Film francophone) à Namur le  mardi 2 octobre prochain.

Afin de ne pas gâcher le plaisir des futurs téléspectateurs de la RTBF, toute l’équipe est résolue à en dire le moins possible, consciente qu’elle est « attendue au tournant » avec cette nouvelle saison. Dont nous avons pu voir les deux premiers épisodes…

Musso, petit village perdu dans les forêts ardennaises, est en état de choc. À peine sorti de prison, Dany Bastin (Aurélien Caeyman) jeune homme brisé, est accusé du meurtre de Madame Du Tilleul, une riche bourgeoise chez qui il travaillait depuis quelques semaines en tant que jardinier.

Après la tragique affaire Driss Assani, l’inspecteur Yoann Peeters (Yoann Blanc), installé à 30 km de là, à Heiderfeld, tente de se reconstruire loin de la police. Sollicité pour aider à innocenter le jeune homme, Peeters parviendra-t-il à se tenir éloigné de cette nouvelle enquête qui ravive de douloureux souvenirs, trois ans après avoir été précipité aux frontières de la folie ?

Empreintes visuelle et sonore

Paysages sylvestres, musique envoûtante, routes sinueuses et parfum de meurtre : dès les premières images, la saison 2 de La Trêve convoque un univers connu de ses nombreux fans. Le public belge, bien sûr, qui a massivement suivi la première saison, mais aussi le public français qui avait découvert la série de Matthieu Donck, Stéphane Bergmans et Benjamin d’Aoust sur France 2.

Plusieurs millions d’autres curieux se sont rajoutés aux premiers téléspectateurs européens, notamment par la magie de la diffusion sur Netflix à l’international. C’est au tour de l’Espagne, de l’Italie et des pays de l’Est de découvrir ce premier polar d’une nouvelle ère de création sérielle en Belgique où Ennemi Public et Unité 42 se sont aussi illustrés depuis.
« Je reçois des messages du monde entier, parfois même dans des langues que je ne comprends absolument pas. C’est à la fois surprenant et très drôle » confie le réalisateur Matthieu Donck qui reconnaît être fébrile à la veille de la diffusion de la saison 2.

« Veille » pour les abonnés Proximus TV uniquement puisque la chaîne entame la diffusion des 10 nouveaux épisodes ce samedi à 20h. Pour tous les autres téléspectateurs belges, le rendez-vous est fixé en novembre sur La Une. Une attente due notamment au calendrier électoral qui va mobiliser les antennes de la chaîne publique jusqu’à la fin octobre.

Pour ne rien « divulgâcher », comme disent nos cousins québécois, on dira seulement qu’à l’image de Yoann Peeters, la série reprend lentement ses marques lors des deux épisodes inauguraux avec une atmosphère visuelle et sonore que l’on reconnaîtrait les yeux fermés.

On y retrouve avec plaisir les visages croisés au cours de la saison 1 : Camille Peeters (Sophie Breyer), la psy (interprétée par Jasmina Douieb, dont on découvre enfin le patronyme dans la série), les policiers Marjo (Lara Hubinont) et Verelst  (l’incontournable Tom Audenaert) , le chef de corps Geeraerts (Jean-Henri Compère)… Pris dans une nouvelle enquête que l’on devine sinueuse.

Karin Tshidimba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *