A La Rochelle, le polar est roi

A La Rochelle, le polar est roi

une chance de trop.jpg« Aujourd’hui, le policier est le genre prédominant. Les films en costume d’époque, les drames de société, les comédies, les fictions pour la jeunesse ont disparu«  soulignait Quentin Raspail, fondateur du Festival de la fiction TV de La Rochelle, peu après son ouverture mercredi soir. « Il y a clairement un assèchement de la diversité des genres et des formats. »

Ce constat s’est parfaitement illustré à travers le palmarès dévoilé samedi soir à La Rochelle au terme de quatre jours d’intense activité pour les 2000 professionnels présents.

Les deux fictions françaises qui ont raflé le plus grand nombre de prix sont en effet des intrigues policières. L’une, Borderline, écrite par Olivier Marchal pour France 2, est directement inspirée par l’affaire Neyret, du nom de cet ex-numéro 2 de la police judiciaire de Lyon que Marchal a bien connu lorsqu’il faisait « encore partie de la maison« .
L’autre, Une chance de trop produite par TF1, est l’adaptation du roman d’Harlan Coben et voit Alexandra Lamy (photo) lancée dans une quête éperdue pour retrouver sa fille de 6 mois, Tara, mystérieusement enlevée.

(suite…)