rtbf.jpgLa fin de saison est proche et la RTBF entend mettre les bouchées doubles pour rattraper son retard en matière de séries 100% made in Belgium.
Après un 1er appel à projets lancé en juillet dernier, la voici qui s’adresse à nouveau aux producteurs indépendants de la Fédération Wallonie-Bruxelles. A croire qu’elle n’est pas sûre de pouvoir se contenter des 4 séries actuellement en cours de développement.

Le seul souci, note-t-on du côté de la RTBF, «c’est que toutes les séries choisies sont feuilletonnantes. Or nous avions également envie d’offrir des histoires bouclées ou semi-bouclées à notre public.» En imaginant notamment une suite d’histoires qui s’achèvent au bout de 50 minutes mais dont les univers et les personnages peuvent être les mêmes sur l’ensemble des 10 épisodes comme dans une anthologie, par exemple…

«Bien sûr, il peut y avoir une trame générale sur l’ensemble de la série mais chaque intrigue doit se suffire à elle-même pour qu’on puisse la voir de façon indépendante» précise Catherine Poels du service Fiction de la RTBF. A la façon de séries comme Castle, Unforgettable ou Rizzoli & Isles ou, en remontant bien plus loin comme dans la série Columbo (photo), pour le clin d’oeil… Ce type de narration est d’ailleurs le plus répandu dans le monde des séries. «On espère qu’il y ait au moins deux séries qui émergent du lot qui pourraient être mises à l’antenne à l’hiver 2015, voire début 2016.»

Une deuxième contrainte concerne le genre de narration. Puisqu’il s’agit d’un appel complémentaire à celui lancé en juillet dernier, seuls 4 genres fictionnels sont concernés et ce, afin de varier les plaisirs par rapport aux projets déjà retenus. Il s’agit des comédies, des dramédies, des séries policières ou procédurales (avocats, détectives, etc.).

columbo.jpg«Mais, bien sûr, si les quatre premières séries actuellement en cours de développement séduisent le public, cela reporterait d’autant la mise à l’antenne des séries du deuxième appel à projets. Car on ne voudrait pas frustrer notre public d’une éventuelle suite.»
En revanche, pas d’inquiétude du côté des moyens: il s’agit bien d’un budget additionnel, il ne sera donc pas prélevé sur les sommes promises en juillet dernier. Le reste des spécifications ne change pas, il s’agit toujours de séries destinées à être diffusées en prime time sur La une.

Concrètement, les dossiers de demande de soutien doivent être introduits avant le 14 août 2014. «Les projets refusés dans le cadre de l’appel à projets 2013 peuvent être représentés, moyennant modifications substantielles et pour autant qu’ils respectent les genres imposés dans le cadre du présent appel» précisent les organisateurs. Comme le laissait entendre François Tron, patron des chaînes RTBF, ici même il y a un mois.
 
En septembre prochain, le comité de sélection constitué par la Fédération Wallonie-Bruxelles et la RTBF sélectionnera un maximum de 10 projets qui pourront disposer d’une aide de 35.000 € maximum en vue du développement d’une bible complète, d’une version dialoguée d’un premier épisode, des synopsis des neuf épisodes suivants ainsi que d’un dossier artistique et financier.

Une deuxième étape de sélection, prévue en décembre 2014/janvier 2015, permettra ensuite de retenir un maximum de quatre projets à développer sous la supervision artistique de la RTBF, comportant notamment la réalisation d’un pilote court.
En bref: à vos claviers.
KT

nb: Le cahier des charges précis peut être consulté ici.