panique 2.jpg
Ce dimanche, c’est déjà Noël pour les amateurs d’animation belge ! 
L’un des duos les plus déjantés du Royaume envahit le petit écran avec ses personnages emblématiques: Cowboy, Indien et Cheval. Un retour aux sources télévisuelles qui, on s’en doute, ne se fera pas sans mal, le trio allumé des créateurs Patar et Aubier restant toujours abonné aux catastrophes en cascades… Alain Lorfèvre nous propose un petit tour en coulisses.

On avait laissé l’année dernière, les réalisateurs belges, Stéphane Aubier et Vincent Patar, avec leur coréalisateur d’ »Ernest et Célestine », un César (du meilleur film d’animation) à la main. Les revoici en cette fin d’année avec La Bûche de Noël*** sous le bras.
Be TV diffuse ce dimanche à 19h20 (ou le 24/12 à 18h10) cet épisode spécial de 26 minutes, qui a pour théâtre le décor de leur série Panique au Village, diffusée sur Canal+ au début des années 2000. L’occasion de revenir sur une 
filmographie déjà vaste, entamée, dès la fin de leurs études d’animation à La Cambre, avec les indécrottables Pic Pic et André

Ceux qui ont moins de dix ans ne peuvent pas se souvenir de Panique au Village, la série d’animation des Belges Stéphane Aubier et Vincent Patar. Dans cette série d’une vingtaine de (très) courts métrages, la magie de l’animation image par image donnait vie, de manière trépidante, à des figurines de cow-boys, d’Indiens, d’animaux de la ferme et autres jouets miniatures récupérés sur des brocantes ou bricolés par des artisans un brin allumés.

Les mésaventures de Cowboy, Indien et Cheval – héros de la série, nommés simplement et par métonymie – ont fait rire une génération de spectateurs cryptés. Le DVD de ladite série a sans doute permis à quelques gamin(e)s de la découvrir à leur tour lorsqu’est sorti sur grand écran le film adapté de la série. Un tour de force, un défi délirant, qui emmena les deux compères et leur équipe jusque sur le tapis rouge de Cannes en 2009. Le succès resta, hélas pour eux, d’estime. Mais les fans ne bouderont pas leur plaisir en retrouvant ici le fameux teaser…

Stéphane Aubier et Vincent Patar se sont rattrapés depuis avec Ernest et Célestine, autre long métrage, mais vrai dessin animé adapté, avec la complicité éclairée du Français Benjamin Renner, de la série de l’illustratrice et peintre Gabrielle Vincent. La rencontre avec le (grand) public eut lieu, cette fois, et le film remporta même le César du meilleur film d’animation en début d’année.

Dernières nouvelles: “Ernest et Célestine” est sorti aux Etats-Unis début décembre. Il bénéficie pour son doublage d’acteurs prestigieux  : Forrest Whitaker interprète Ernest, tandis que Lauren Bacall, dernière grande star du Hollywood des années 40-50, Paul Giamatti, William H. Macy ou Jeffrey Wright complètent le casting. Le film vient d’être couronné meilleur film d’animation de 2013 par l’association des critiques de Los Angeles. Et il est pour l’instant dans la préliste des sélections pour les Oscars…

Histoire de ne pas être en reste, les deux réalisateurs mûrissent un autre projet de long métrage, une reprise de Pic Pic et André (cf. le site officiel), deux autres personnages qu’ils créèrent alors qu’ils étaient encore étudiants en cinéma d’animation à l’Ecole de la Cambre. En phase d’écriture, ce long métrage ne sera sans doute pas prêt avant deux ans, dans le meilleur des cas.
A.Lo.