zorro.jpgDe loin, on peut parfois confondre sa silhouette avec celle de l’emblème d’une célèbre marque de spiritueux portugais, dont le nom ressemble à celui du marchand de sable.
De près, son fidèle destrier, son port altier, son chapeau, son masque et ses mains gantées ne laissent aucun doute sur son identité.
Vêtu de noir et rapide comme l’éclair, il signe ses victoires à la pointe de sa très leste épée: d’un Z qui veut dire… Zorro. 

Vous pensiez ce héros de 1957 totalement relégué aux oubliettes? Vous aviez tort: ses 82 aventures ont laissé des traces durables aux Etats-Unis. Si bien que « Variety » nous apprend qu’un projet existe qui entend le faire voler au secours de Los Angeles en 2013… Le projet est même au stade du développement pour le compte de la chaîne USA Network. Y’a pas à dire, on assiste bien au grand retour des héros et des armes traditionnelles: arcs et épées

Dans cette version contemporaine baptisée simplement « Z », Zorro ne se prénommerait plus Don Diego de la Vega mais Diego Moreno. Soit un adolescent tentant d’élever seul sa petite soeur, que l’on verrait peu à peu se transformer pour devenir le défenseur anonyme des laissés-pour-compte, dans cette cité où les Anges sont trop souvent déchus.

A la réalisation, on trouve le Français Louis Leterrier, qui a déjà oeuvré à la résurrection de « L’Incroyable Hulk »; à la production, s’inscrit Naren Shankar (« Les Experts », « Grimm ») également pressenti pour devenir le showrunner de la future série. Tandis que Whit Brayton et Zack Rice prendraient en charge le scénario. La décision définitive sera connue en janvier ou en février prochains.

Derrière ce projet, on trouve une petite maison de production: Georgeville TV, dirigée par Marc Rosen. Un nom qui a commencé à circuler il y a quelques mois lorsqu’on a appris qu’elle développait un projet autour de l’univers des pirates.
Mais le véritable coup d’envoi de la célébrité a été donné le 22 novembre dernier, lorsque « The Hollywood Reporter » a laissé entendre qu’Hugh Laurie (ex-« Dr House ») pourrait devenir LE pirate du nouveau projet développé pour le compte de la chaîne NBC: « Crossbones».
Cette série d’aventures signée Neil Cross (« 
Luther« ) suit le pirate Edward Teach, alias Blackbeard (Barbe noire), seigneur des mers dans les années 1700. A la barre de ce fier rafiot et prêt à hisser le pavillon noir bien haut: le dénommé Marc Rosen ! Un homme qui sait décidément choisir ses héros.

En guise de clin d’oeil, et pour marquer le coup, de cette 100e note de blog, revoici le générique de la fameuse série apparue de ce côté-ci de l’Atlantique, en 1965 (mais disponible, en DVD, seulement depuis 2008):

Après Thierry la Fronde, le Flic de Beverly Hills, Le saint, L’homme de fer et Zorro, à qui le tour? Les paris sont ouverts…
KT