Transparent, La théorie du Y, Les Engagés: des séries aux identités arc-en-ciel

Transparent, La théorie du Y, Les Engagés: des séries aux identités arc-en-ciel

transparent 3.jpgLa théorie du Y, Sense 8, Orange is the new black, Les engagés, Transparent… En Belgique, aux Etats-Unis ou en France, un certain nombre de fictions ont (re)mis en lumière, au cours des dernières semaines, les combats et avancées des communautés LGBT.

Par leur choix d’histoires nuancées et de personnages attachants et crédibles, elles ont permis au grand public de se familiariser ou de se reconnaître dans les problématiques évoquées. L’arrivée sur le petit écran de personnages comme Anna (La théorie du Y), Hicham (Les Engagés) ou Maura (Transparent) œuvre certainement pour une meilleure compréhension et une meilleure intégration des personnes homosexuelles, bissexuelles et transgenres.

En France, un prix va d’ailleurs bientôt « récompenser les personnes, les créations artistiques et les entreprises permettant une meilleure visibilité des personnes LGBT ».

Intéressés ? Lancée sur la toile le 20 avril, La théorie du Y, websérie en 11 épisodes est toujours disponible sur le site Auvio de la RTBF. Les Engagés, première websérie produite par France Télévisions qui embrasse le combat LGBT, est visible sur la plateforme Studio 4. Soit 9 épisodes de 10 minutes, écrits par Sullivan Le Postec, qui suivent le parcours d’Hicham (formidable Medhi Meskar). Lassé de (se) mentir, il part à la découverte de lui-même et du combat des fiertés à Lyon (photo du bas). Une série que l’on peut aussi découvrir sur TV5 Monde et sur le site TV5 Monde plus depuis la Belgique.
Quant à la saison 3 de Transparent** elle démarre ce mardi soir sur Be TV.

(suite…)

La guerre des stéréotypes dans les séries

La guerre des stéréotypes dans les séries

the fall 1.jpgDans la fiction, aussi, les stéréotypes ont la vie dure. Difficile de trouver une série qui, même pour vanter le côté brisé de ces héros, ne choisit pas de mettre en avant des physiques de rêve.
Cette dictature des corps «jeunes, grands et beaux», dénoncée notamment par Lena Dunham dans sa série Girls, n’est pas le seul écueil sur le chemin des créateurs et des créatrices.

Si nombre d’actrices sont d’anciens mannequins et continuent à être statistiquement plus jeunes que leurs collègues masculins, c’est parce que le spectre de la séduction et de la tentation (Castle, The Mentalist) n’est jamais loin et que nombre de séries sont produites par des hommes. Ainsi « l’idée demeure que même lorsqu’elles sont flics, elles restent femmes avant tout. »  Un cliché, encore largement entretenu au début de ce troisième millénaire. Constat qui ressort des deux journées de réflexions organisées par le festival Séries Mania autour de la thématique de l’image des femmes dans les séries.

(suite…)

Avec Transparent, Amazon accède aux Golden Globes

Avec Transparent, Amazon accède aux Golden Globes

transparent.jpgDans un mois très exactement aura lieu à Los Angeles, la 72e édition des Golden Globes.
Une cérémonie qui récompense parallèlement le meilleur du petit et du grand écrans. Les nominations ont été rendues publiques ce jeudi après-midi, vous en trouverez la liste complète ci-dessous.

Fait notable: Amazon, productrice de quelques séries à peine, fait son entrée dans la cour des grands, grâce à la troublante Transparent, série créée par Jill Soloway, attendue en avril sur Be TV. Amazon va donc s’opposer au géant Netflix qui a placé deux de ses séries parmi les nominés de 2014: House of cards et Orange is the new black. Mais les coups de coeur ne manquent pas dans cette longue liste de comédies et de drames denses ou percutants.

(suite…)