Jodie Whittaker a offert un démarrage spectaculaire à Doctor Who

Jodie Whittaker a offert un démarrage spectaculaire à Doctor Who

Le Doctor Who vient d’adresser un joli pied de nez à l’agent 007. Tandis que l’une des producteurs exécutifs de la franchise James Bond réfutait, une fois encore, l’idée que James Bond puisse être incarné par une femme, les débuts tonitruants de la saison 11 des nouvelles aventures du Seigneur du temps devant 8 millions de Britanniques dimanche soir sur BBC1 – ont de quoi laissé songeur.

(suite…)

Killing Eve: l’affrontement des amazones

Killing Eve: l’affrontement des amazones

De nombreux ingrédients font de Killing Eve***  une série à la saveur unique. À commencer par ces deux interprètes, figures féminines à la fois brillantes et discordantes : Sandra Oh (Grey’s Anatomy) et Jodie Comer ( Thirteen ). Deux « forts tempéraments » qui se toisent et s’affrontent au fil d’épisodes aussi musclés que culottés.

Tout le mérite en revient à la « petite voix » inédite, mélange d’audace, d’ironie et de non-sens qui sous-tend ce récit. Cette voix, reconnaissable entre mille, est celle d’une très grande scénariste britannique (pas seulement par la taille) : Phoebe Waller-Bridge, auteure déjà à l’œuvre dans l’irrésistible et très grinçante Fleabag. La série est à suivre le samedi à 20h30 et le jeudi à 21h30 sur Be Séries

(suite…)

The Halcyon: un palace sous les bombes

The Halcyon: un palace sous les bombes

Ambiance jazzy chic, smokings et robes de soirée: tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes lorsqu’on découvre l’univers du palace 5 étoiles, The Halcyon**, au cours de la soirée saluant son 50e anniversaire. Du moins est-ce l’image que son personnel se plaît à entretenir auprès de sa clientèle noble et fortunée alors que partout ailleurs la guerre fait rage.

Offrir un havre de paix et de félicité (frivolités, penseront certains) à ses habitués dans l’endroit le plus sûr de Londres, c’est le combat de Richard Garland (Steven Mackintosh), gestionnaire des lieux pour le compte de son riche propriétaire, Lord Hamilton. Tandis que les réunions secrètes ou diplomatiques s’y multiplient, le seigneur des lieux y abrite aussi ses maîtresses, au grand dam de Lady Hamilton (au centre sur la photo), bien moins aveugle qu’il ne voudrait le croire…

Une série à suivre le dimanche à 20h50 sur La Une.

(suite…)

Commissaire Bancroft: sage duel de femmes en bleu

Commissaire Bancroft: sage duel de femmes en bleu

A sa demande, la jeune Katherine Stevens (Faye Marsay, à gauche sur la photo) se voit enfin confier une mission importante: la réouverture de quelques affaires non élucidées. Par hasard, l’une d’entre elles, intervenue dans les années 90, est la toute première affaire criminelle à laquelle a été confrontée sa supérieure hiérarchique, la très respectée commissaire Elizabeth Bancroft**. (au centre, sur la photo) En creusant le dossier, Stevens remarque très vite qu’il a été bâclé et que Bancroft connaissait bien mieux la victime qu’elle ne l’avait admis jusqu’ici.

Une découverte qui va mettre la jeune recrue en porte-à-faux vis-à-vis de ces collègues alors même que l’équipe de Bancroft planche sur une affaire potentiellement très délicate: faire tomber Athif, le chef du gang Kamara qui a placé la ville sous sa coupe.

Une série à découvrir ce samedi sur La Une, dès 21h05.

(suite…)

« Three Girls »: les ados perdues de Rochdale

« Three Girls »: les ados perdues de Rochdale

C’est un drame glaçant mais Three Girls*** est surtout une histoire vraie. Un récit en forme d’uppercut relaté par la BBC et proposé ce jeudi sur Arte. On y suit Holly, adolescente un peu brouillée avec ses parents, et mal dans sa peau depuis le déménagement de sa famille dans la banlieue de Manchester.

Dans cet univers gris, sans réel horizon, où des jeunes cherchent seulement à fuir ou à s’amuser, elle rencontre deux cousines, Amber et Ruby, toujours en quête d’une fête où s’éclater et faire de nouvelles rencontres. Même si parfois, l’alcool aidant, les choses dérapent sérieusement.

Série couronnée en Grande-Bretagne de 5 Bafta Awards, Three Girls est à voir ce jeudi à 20h55 sur Arte.

(suite…)

Michael C. Hall : “Après Dexter, je suis heureux de jouer un type normal”

Michael C. Hall : “Après Dexter, je suis heureux de jouer un type normal”

Safe série.jpg« Après avoir joué tant de personnages bizarres et de relations compliquées, j’étais tout simplement heureux de camper un type normal (Tom) auquel des choses vraiment étranges arrivent plutôt qu’un type totalement bizarre (Dexter) qui tente de se fondre dans la masse des gens normaux, je pense. Et puis, j’étais assez excité de voir où tout cela allait nous mener. »

Face à la proposition de l’écrivain Harlan Coben de porter sa deuxième série originale Safe**, Michael C. Hall, star de Dexter et de Six feet under, n’a pas hésité. L’histoire suit quatre familles vivant dans un lotissement fermé, un quartier résidentiel sécurisé, d’où deux adolescents disparaissent. L’une des deux est la fille de Tom qui décide de mener lui-même l’enquête.

« Ce qui était drôle dans Dexter, c’était de jouer quelqu’un qui est vraiment dans le contrôle de son monde et de son univers et puis, peu à peu, les choses dérapent et se délitent. Tandis que Tom se bat dès le départ parce que la disparition de sa fille a fait vaciller son monde. »

La série, déclinée en huit épisodes, est à découvrir sur Netflix à l’international.

(suite…)