touch 2.jpgVous pensiez Jack Bauer parti se refaire une santé au pays des surfers et des kangourous ? Faux. Les plus attentifs d’entre vous auront d’ailleurs noté que depuis la rentrée 2012, il tente, sous une nouvelle identité (celle de Martin Bohm, veuf du 11 septembre et ex-journaliste) de sauver le quotidien de son fils Jake au QI inversément proportionnel à sa propension à communiquer.

Muet et autiste, Jake a la capacité de percevoir les règles (mathématiques implicites) qui régissent le monde. Un don qui est aussi une calamité puisque l’extrême sensibilité de Jake lui fait percevoir tout danger, même très éloigné, comme une menace majeure. Et revoici Kiefer Sutherland obligé de voler au secours de son prochain dans Touch.
Encore? Oui, encore. Mais cette fois, la finalité n’est pas de sauvegarder le nouvel ordre mondial ou d’empêcher qu’éclate la 3e Guerre mondiale. Il s’agit plus prosaïquement de tenter de maintenir le monde en équilibre ce qui – soit dit en passant- ne manque pas d’ambition. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes, pensez-vous encore. C’est faux, itou. Comme on pourra le constater dès ce lundi à 20h55 sur Be1.

Comme la première saison de Touch s’est révélée un peu décevante, en termes d’audiences pour la Fox, Tim Kring (ex-créateur de “Heroes”) a décidé d’en muscler le propos.
Voici désormais Martin Bohm chargé d’une double quête en ce début de saison 2 : protéger son fils Jake (David Mazouz) des hommes qui veulent tirer parti de son don inné pour les équations (et le décryptage des lois qui régissent l’univers) et retrouver la jeune Amelia, 14 ans, enlevée pour les mêmes raisons.

En chemin, Martin croise la route de Lucy, la mère d’Amelia, désespérée par la disparition de sa fille. Persuadés que seule l’union leur apportera la force nécessaire, les voilà embarqués, tous les trois, dans cette course contre la montre où ils sont à la fois chasseurs et gibier.
Autre changement notable dans cette saison 2 : le comportement social de Jake qui semble se modifier toujours plus, et notamment au contact de Lucy dont la fille, rappelons-le souffre du même type de syndrome (autisme, fascination mathématique) que Jake, le petit génie.

Comme un rabbin l’a expliqué à Martin, son fils est l’un des 36 élus. “Dieu autorisant la race humaine à exister aussi longtemps qu’il subsistera 36 justes dans le monde.” La particularité de ces “justes” ? “Avoir le don de ressentir la souffrance de la race humaine tout entière.” Un “don” qui peut aussi parfois sembler terriblement lourd à porter.
Toute bénédiction entraîne aussi son lot de vicissitudes. Plane donc sur cette saison, l’ombre de Saïd Taghmaoui, mystérieux «justicier» qui se réclame de Dieu pour éliminer ceux qui refusent d’embrasser leur destinée…

On le voit, cette saison 2 ne manque ni d’implication ni de rebondissements, permettant à Kiefer Sutherland de retrouver d’anciens réflexes. Mais malgré ces innovations, les fans ne sont pas venus en nombre et la Fox a finalement décidé de jeter l’éponge. Il n’y aura donc pas de 3e saison de cette fable qui s’évertue à tisser des liens entre des événements apparemment isolés et qui répertorie les coïncidences qui n’en sont pas. Un beau mécano à n’en pas douter, mais qui n’a pas su toucher suffisamment de curieux.

En quoi cela me concerne-t-il, pensez-vous? Mais parce que tout est lié, justement ! Face à l’échec de Touch, la Fox qui avait par ailleurs sur les bras un projet de film avorté (24h chrono sur grand écran), a décidé de proposer à Kiefer Sutherland de réenfiler son costume (minimaliste) de Jack Bauer et de l’envoyer en mission dans une saison 9, attendue le 5 mai 2014.

Annoncé en mai dernier lors des upfronts, le projet a d’abord paru hautement loufoque mais chaque jour apporte désormais son lot de confirmations. 24 - saison 9.jpgAinsi sait-on depuis la semaine dernière que Kiefer Sutherland reviendra accompagné de tous ses amis: Chloé (Mary Lynn Rajskub) et Audrey Raines (Kim Raver) seront bien au générique de « Live another day», une saison en 12 épisodes seulement, se déroulant à Londres. Yvonne Strahovski (Dexter) sera également de la partie dans la peau d’un agent de la CIA et Elisha Cuthbert reprend le rôle de Kim Bauer, la fille de Jack. Quant à William Devane, alias James Heller, ex-secrétaire d’Etat à la Défense et père d’Audrey Raines, il sera le nouveau locataire de la Maison-Blanche. D’ailleurs, fin décembre, on apprenait déjà l’arrivée au casting de Judy Davis afin de camper Margot, veuve britannique d’un célèbre terroriste.

Avec un casting tel que celui-là, il ne reste plus à Howard Gordon qu’à faire des merveilles, ce qui lui permettrait de redorer son blason après une saison 3 de Homeland critiquée pour ses longueurs, ses hésitations, ses revirements et ses nombreux changements de ton. Alors que l’avenir de la série de Carrie Mathison est promis à davantage d’action (dixit le patron de Showtime), ce retour aux fondamentaux de l’espionnage et de la course-poursuite semble en être la parfaite indication.
On vous le disait, tout est lié…
KT