à tort ou à raison s1.jpgDix projets de séries belges ont franchi le cap des premières sélections du Fonds de soutien.
La liste des auteurs et des projets en a été dévoilée en fin d’après-midi ce jeudi. 
Mis en place en juillet dernier, le but de ce fonds est de faire émerger à terme 4 séries par an (soit un total de 40 épisodes) pouvant être diffusées en prime time sur la RTBF.

Ce fonds, financé et géré conjointement par la Fédération Wallonie-Bruxelles et la RTBF, espère ainsi parvenir à faire fleurir une offre de fictions belges francophones « diversifiée et récurrente », à l’image de ce que réussit parfaitement à développer la Flandre depuis plus de 10 ans.

141 dossiers valables avaient été déposés en date du 27 septembre dernier suite à l’appel lancé sur les ondes et sur le Net. Les dix projets présélectionnés bénéficieront chacun d’une aide au développement de 48.000 € afin d’élaborer une «bible» préalable à l’écriture de leurs différents épisodes.
« Intrigue policière, série politique, drame social, thriller fantastique ou comédie déjantée » : il y en a pour tous les goûts dans cette première fournée qui fleure bon « l’humour et l’identité belges », note-t-on du côté de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

« Un processus d’écriture en ateliers va s’atteler dans les prochains mois à développer le cadre, les intrigues et les personnages de ces séries » précise le communiqué. Afin de franchir la prochaine étape fixée au début de 2014.

Les 10 projets qui recevront un soutien au développement sont:

  • La chorale, de Jean-Marc et Christophe Vervoort, Gabrielle Borile et Kadija Leclere (La Cie Cinématographique) ;
  • Invisibles, de Pierre Puget et Mehdi Husain (BE-Films) ;
  • Au  nom du fisc, d’Olivier Prieur et Harry Cleven (Climax Films) ;
  • Gardes à vue, de Pierre Penneman et Patrick Delperdange (Fontana) ;
  • La trêve, de Stéphane Bergmans, Benjamin d’Aoust et Matthieu Donck (Hélicotronc) ;
  • Plus belge la vie, de Laurence Bibot (Kings Entertainment) ;
  • Condominium, de Julien Gras-Payen et Aurélia Morali (Need Productions) ;
  • Ennemi public, d’Antoine Bours, Matthieu Frances, Christopher Yates et Gilles de Voghel (Playtime Films) ;
  • Elisa Granel, de Luc Jabon et Stefan Liberski (Stromboli Pictures) ;
  • Koufar, de Erwan Augoyard, Sophie Kovess-Brun et Taylan Barman (To Do Today Productions).

Début 2014, sur base de la bible développée par chacun de ces 10 projets (mais aussi d’une version dialoguée du 1er épisode, du synopsis des épisodes suivants et de l’établissement d’un budget estimatif), le Fonds FWB-RTBF retiendra 6 projets au maximum.
Le Fonds soutiendra, pour ceux-ci, la poursuite de l’écriture et du développement ainsi que la réalisation d’un pilote court. Ces pilotes permettront de déterminer ensuite les 4 séries pouvant effectivement entrer en phase de production pour une diffusion en 2014. Et prolonger ainsi l’expérience de production 100% belge tentée avec succès avec une série comme A tort ou à raison (photo). 

Certains s’apprêtent donc à vivre des fêtes résolument studieuses…
KT