Portée par un duo d’acteurs à la belle humanité, cette fiction met en lumière une série de disparitions qui ont défrayé la chronique sur l’île d’Emeraude dans les années 80 et 90. Enquête à mener sur Auvio

Face au peu d’attention accordée à la disparition de la jeune Amy Reynolds, la journaliste Lisa Wallace décide de se mobiliser et de convaincre son rédacteur en chef de l’importance de cette thématique des jeunes filles disparues et des femmes agressées. Il faut dire que la jeune femme reste hantée par le souvenir du meurtre de sa propre mère alors qu’elle n’avait que dix ans.

Consciente que l’implication de son père dans un célèbre gang plaide en sa défaveur, Lisa se met en tête de mener une partie de l’enquête elle-même, sans attendre l’aide de la police, afin de dissiper au plus vite le mystère du Triangle des disparitions (The Vanishing triangle**, en VO).

Cette expression, apparue dans les médias irlandais, n’a pas été imaginée par la police locale. Elle désigne ce territoire de 130 km², sur la côte Est de l’Irlande, où un nombre inquiétant de disparitions de jeunes filles a été enregistré, mais aussi certains meurtres de jeunes femmes se sont déroulés de la fin des années 70 à la fin de années 90. Ce qui serait sans doute qualifié aujourd’hui de série de féminicides n’avait alors pas attiré l’attention particulière de la police, suscitant en réponse la colère et l’incompréhension de la population.

Allen Leech (vu dans Downton Abbey) en policier allié de la journaliste Lisa Wallace pour dissiper le mystère du « Vanishing Triangle ».

L’histoire écrite par Ivan Kavanagh (Son), Sally Tatchell and Rachel Anthony, retranscrit bien ce mélange de peur et de méfiance, d’indifférence et de résignation qui anime la population tandis que la police semble hésiter entre désintérêt et résignation. Quelques articles et documentaires se sont déjà emparé de cette sombre affaire. La série, produite par Sundance Now et Virgin Media One, soulève également la question de la corruption des forces de l’ordre qui pourrait expliquer que tant d’enquêtes aient été bâclées ou, au contraire, classées trop rapidement sans suite.

Des dizaines de jeunes filles ont effectivement disparu sur la Côte Est de l’Irlande sans jamais être retrouvées ni vraiment activement recherchées par la police. Des enquêtes rapidement abandonnées sur des affaires qui avaient sans doute, pour une partie d’entre elles, plus à voir avec de la violence domestique qu’avec les agissements d’un serial killer. Mais qui avaient toutes en commun le peu de respect et le peu de crédit accordé aux victimes. Un défaut mis en lumière par l’approche nettement plus empathique et à l’écoute de Lisa en comparaison avec celle des enquêteurs.

C’est ce sentiment que transmet la série, même si elle semble prendre quelques libertés avec la réalité des affaires évoquées. Au-delà de la négligence et du manque de zèle de certains agents, la série pointe aussi l’absence dommageable d’un fichier centralisé des personnes disparues empêchant la police irlandaise d’avoir une vision globale du phénomène à l’échelle du territoire.

Si la prestation des deux personnages principaux – India Mullen et Allen Leech (vu dans Downton Abbey) – est convaincante et que le fil de l’enquête se suit avec tension et intérêt, sa résolution dans le sixième épisode, en revanche, laisse à désirer. La fin abrupte semble trop précipitée. Comme s’il avait manqué un épisode supplémentaire à son créateur pour résoudre proprement ce mystère et en tirer les conséquences qui s’imposent.

Karin Tshidimba

The Vanishing Triangle** Traque aveugle Création Ivan Kavanagh Réalisation Imogen Murphy Avec India Mullen, Allen Leech, Adam John Richardson Sur Auvio Dès le 11/06 (6 x 52).