fargo 1.jpgLe film « Inside Lewyn Davis » est venu le rappeler aux spectateurs étourdis: le loser magnifique est la marque de fabrique du cinéma des frères Coen. Même si elle n’est pas présente dans toutes leurs réalisations, elle peuple nombre de leurs longs métrages de « The big Lebowski » à « A serious man » en passant par Fargo***, fameux polar au pays des ploucs. 

Alors que les deux frères fêtent leur 30 ans de carrière et l’insigne de Commandeurs de l’Ordre des Arts et des Lettres remis, le 16 octobre dernier, par la ministre française Aurélie Filipetti, le projet de déclinaison en série de leur film Fargo (prix de la mise en scène à Cannes en 1996), prend tout doucement forme.
En attendant de découvrir le résultat, en cours de tournage, Arte propose de (re)plonger ce lundi à 20h50 dans un univers où chaque détail compte.

Que sait-on de la déclinaison en cours de production?
On sait que les producteurs de la chaîne FX (« Nip/Tuck », « American Horror Story ») ont opté pour un tournage au Canada, dans l’Alberta ou le Manitoba et que la série est attendue au printemps 2014. Le tournage, démarré durant ce mois de novembre, conservera donc le décor gelé et lacustre qui a fait sa réputation (originellement situé dans la région du Minnesota et du Dakota voisin) tout en bénéficiant de l’environnement fiscal particulièrement clément des tournages canadiens.

C’est le scénario particulièrement convaincant de Noah Hawley, scénariste et coproducteur de Bones, mais aussi auteur de romans policiers et showrunner de la minisérie The Unusuals, qui a provoqué l’étincelle déterminante. Son style laisse en effet présager un ton grinçant entre polar et comédie, peuplé de cadavres encombrants et de secrets minables.
Le pilote a été confié à Adam Bernstein, réalisateur de nombreux épisodes de Breaking Bad mais aussi de 30 Rock. Les frères Coen sont étroitement associés à ce projet puisqu’ils en sont les producteurs exécutifs. Ils ont cependant précisé que la série, déclinée en dix épisodes, s’inspirerait du film tout en «faisant appel à de nouveaux personnages embarqués dans une histoire de meurtre inédite».

Face à la caméra, on retrouvera l’excellent Martin Freeman (Sherlock, Le Hobbit) dans le rôle de Lester Nygaard, assureur dominé par son épouse autoritaire (qui renvoie forcément au personnage de William H. Macy dans le film). Sa vie bascule lorsqu’arrive en ville Lorne Malvo, un étranger mystérieux et manipulateur, interprété par l’acteur et réalisateur Billy Bob Thornton. Habitué de l’univers cinématographique des deux frères, il offrira une réinterprétation du personnage campé par Steve Buscemi (cf. photo) dans le film originel.
fargo.jpgEn revanche, pas d’inspectrice enceinte au casting, mais un flic, père célibataire, tiraillé entre son devoir familial, sa relative couardise et son engagement de policier. Colin Hanks (Dexter) endosse ce rôle aux côtés de Joey King, aperçue dans « The Dark Knight Returns »; elle jouera sa fille Greta.
Dans le paysage, on croisera également l’actrice Kate Walsh (
Private Practice) en mère, potiche, de jumeaux et Bob Odenkirk, le fameux Saul Goodman de Breaking Bad qui sera bientôt tête d’affiche de la série dérivée Better Call Saul.

Après « The big Lebowski », « A serious man » et « O’Brother » diffusés cette semaine, Arte poursuit son exploration de l’univers improbable et déjanté des frères Coen en proposant Fargo et Sang pour sang ce lundi 11 novembre à 20h50 et 22h20. Pour terminer, forcément, par Le grand saut le 13 novembre à 20h50. C’est l’occasion rêvée de (re)voir l’original avant de découvrir, au printemps, la série dérivée. Tout le monde en piste !
KT

nb (22/11): Ex-vedette de “Grey’s Anatomy” et “Private Practice”, Kate Walsh sera également l’héroïne et la co-productrice de la comédie Bad Judge, dont NBC a commandé un pilote pour l’année prochaine. L’actrice y campera une femme à la vie affective débridée, qui aime flirter avec les limites de la loi puisqu’elle est juge à la Cour de San Bernardino en Californie.