mockingbird-lane.jpgPlus que quelques heures de patience avant de découvrir “Mockingbird Lane”, ex-future série de Bryan Fuller. Ex, car in fine “Mockingbird Lane” ne passera sans doute jamais au rang de série. Seul son épisode pilote sera diffusé ce vendredi soir sur NBC, quelques jours seulement avant Halloween. Le choix de la date n’est évidemment pas anodin puisque “Mockingbird” se penche sur le destin de la famille Munster, lontaine cousine de la famille Addams.
Mise à jour du 28/10: Avec 5,4 millions de curieux, «Mockingbird Lane» a remporté son pari vendredi soir sur NBC. De quoi donner la migraine ou d’énormes regrets aux dirigeants de la chaîne. D’autant que la combinaison avec « Grimm », proposée dans la foulée, a diablement bien fonctionné. Alors, série ?

Bryan Fuller scénariste original, apprécié et admiré pour ses créations aussi étranges que ciblées (“Dead like me”, “Pushing Daisies”, c’est lui) revient donc avec un univers qu’il connaît bien: celui de la mort et des créatures supposées en être proches: vampires, fantômes, etc.
Ici, on a d’ailleurs droit à toute la panoplie du genre. Herman, le chef du clan, ressemble à s’y méprendre à la créature de Frankenstein. Lily et Grandpa sont des vampires. Quant à Eddie, le (petit-)fils, c’est un loup-garou. Bref, les Munster sont une famille tout ce qu’il y a de plus monstrueux ! Mais ces particularités mises à part, ce sont aussi des gens comme tout le monde avec leurs soucis quotidiens…

Après la quête quasi philosophique de “Dead like me”, la romance teintée de suspense et de merveilleux façon “Pushing daisies”, voilà que Bryan Fuller se frotte à un classique de l’épouvante familiale en revisitant “Les Munster”, série des années 60. Malheureusement, au terme de longs mois de préparation et de production, le résultat a été jugé insatisfaisant par NBC. Annonçant plus que probablement le basculement d’une nouvelle série dans les oubliettes de l’Histoire. Heureusement, vu l’importance des sommes déjà engagées ­- le pilote a coûté 10 millions de dollars -, il a été décidé d’en “faire quelque chose”. Et ce quelque chose, c’est un téléfilm “spécial Halloween” que NBC proposera ce soir à 20h.
Eddie Izzard, Portia de Rossi, Jerry O’Connell et Charity Wakefield: le casting a de quoi séduire et il serait dommage de ne pas voir comment ils se débrouillent dans un genre aussi “codifié”. La décision très pragmatique de NBC offre en effet à toute l’équipe, dont le réalisteur Bryan Singer, la (maigre) consolation de ne pas voir leur prestation passer entièrement à la trappe.

Reste tout de même à espérer que Bryan Fuller aura plus de succès avec son prochain projet, en cours de production: la nouvelle adaptation de la saga “Hannibal” Lecter (cf. note précédente). “The Hollywood Reporter” a évoqué des divergences de vues stylistiques pour expliquer l’insuccès du projet “Mockingbird”: Fuller opposant un univers à la “Harry Potter” à une vision plus moderniste de sa série. D’aucuns, chez NBC, soupçonnaient dès lors Bryan Fuller de ne pas préparer un projet suffisamment grand public…
Pour les fans, c’est évidemment une grande déception. Même si on peut se demander, en cas de succès du pilote “joyeusement” horrifique, si Bryan Fuller n’aurait pas éprouvé, de toutes façons, beaucoup de difficulté à suivre deux productions de cette envergure, de front.

KT