La série Succession** créée par Jesse Armstrong (The Thick of it) et réalisée par Adam McKay, s’intéresse à l’empire médiatique et de divertissement fondé par Logan Roy. Âgé de 80 ans, il est entouré par ses quatre enfants, impatients d’hériter, notamment son fils aîné Kendall qui se croit le successeur désigné. Mais le vieil homme les juge tous indignes de prendre sa succession… Comment le convaincre ?
L’affrontement est à suivre le jeudi à 20 h 30 sur Be1.

Aux côtés de l’Écossais Brian Cox, qui endosse le rôle du patriarche, on retrouve les acteurs Jeremy Strong (photo), Hiam Abbass et Sarah Snook. Au fil de cette partie d’échecs où chacun se toise et s’observe, frères et sœur vont révéler leurs blessures et leur soif de revanche et d’amour qui va exploser lorsque leur père – contrairement à ce qu’il avait annoncé -, refuse de leur passer la main.

Conflits, tensions et déchirements, le tout saupoudré d’une dose certaine de violence et d’humour noir, rappellent la trame du Roi Lear de Shakespeare. Alors que le modèle initial de cette saga familiale est l’empire des médias du magnat australo-américain Rupert Murdoch.
Avec une touche d’humour salvatrice, la série aborde notamment le déchirement entre l’ancien monde de Logan Roy et celui de ses enfants, où les médias en crise sont de plus en plus bousculés par l’explosion d’internet et des réseaux sociaux.

HBO a déjà renouvelé la série pour une saison 2 alors que seuls les deux premiers épisodes de la saison 1 avaient été diffusés aux États-Unis. Visiblement, bien lui en a pris car la fin de saison, en août dernier, a été largement saluée par la critique.

KT