The Knick.jpgLa fin des vacances peut parfois avoir du bon.
Prenez les séries, même si elles réservent souvent quelques surprises estivales, les chaînes attendent souvent les premiers jours de septembre pour exposer leurs plus belles prises. C’est le cas de Be TV qui dévoile ce jeudi soir un avant-goût de ces programmes de rentrée. Une soirée buffet séries qui en a dans le coffre.

Tout commence à 21h avec la série The Knick** signée par Steven Soderbergh. S’il a choisi de se détourner du cinéma, le cinéaste prouve ici qu’il ne badine pas avec l’univers de la série, soignant tant ses cadrages que les ombres et lumières de ses images.

Il faut bien cela pour évoquer les premiers temps de la chirurgie en 1900 à New York City. Le but n’est toutefois pas de faire joli. Et si la reconstitution historique de cette nation en pleine édification séduit – malgré la misère, la saleté et les épidémies -, le caractère étrange de l’intrigue et les nombreuses scènes d’opération (sanglantes) pourraient en rebuter plus d’un.

Avec Clive Owen en praticien aussi déterminé et inventif que solitaire et cocaïnomane, Jack Amiel et Michael Begler, les deux scénaristes, tiennent un héros solide. Ses ambitions sont parfaitement mises en lumière par sa confrontation avec le Dr Algernon Edwards (André Holland), à l’impressionnant CV, dont l’unique « défaut » est… d’être noir.

Failles et blessures intimes

engrenages 5.jpgLa soirée se poursuit à 21h55 avec une valeur sûre, française cette fois : la saison 5 de la série Engrenages***, largement plébiscitée à travers le globe. Diffusée en novembre dernier sur Canal +, cette saison a offert une partition particulièrement délicate à jouer à l’actrice Caroline Proust (capitaine Laure Berthaud), poussée dans ses derniers retranchements. Ses collègues et ses partenaires – flics, avocats ou juges -, ont tous été entraînés à leur tour dans une inquiétante spirale au cours de cette sombre enquête portant sur un double homicide.

On est presque tenté de dire que Be TV a gardé le meilleur pour la fin tant American Crime***, proposée à 22h55 a tout de l’uppercut.
american crime 3.jpgNous avons déjà parlé ici même de cette formidable série. John Ridley (« 12 years a slave ») y observe à la loupe la population de Modesto, petite ville de Californie déchirée par un double meurtre sordide. Une affaire bien plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord. Mêlant drogues et trafics illicites, elle va rapidement diviser victimes et accusés et alimenter des tensions raciales qui ne demandaient qu’à s’embraser. Dévoilant, au passage, les fêlures de chacun des principaux protagonistes.

Voilà un drame en 11 épisodes à suivre toute affaire cessante, notamment pour la prestation épatante de Felicity Huffman, mère vindicative et éplorée qui suinte le racisme par tous les pores. Une plongée dans l’Amérique profonde programmée in extenso dès le 14 septembre.
The Knick entrera en salle d’op le 19/09.
Engrenages, quant à elle, ne dévoilera ses rouages les plus intimes qu’à partir du 24 octobre.

KT