House of cards saison 6: La Présidente et ses ennemis

House of cards saison 6: La Présidente et ses ennemis

Face aux accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles portées à l’encontre de l’acteur Kevin Spacey, la production d’House of Cards n’avait pas d’autre choix que de mettre fin à son contrat. Restait à trouver comment intégrer cette défection dans la série. Beau Willimon, son créateur, a opté pour l’option la plus radicale qui soit : la mort du Président, comme le révélait déjà la bande-annonce mise en ligne il y a plusieurs semaines. Un décès qui permet à sa veuve, Claire Underwood (Robin Wright), de satisfaire des ambitions longtemps refoulées, malgré la méfiance de l’entourage présidentiel et les menaces qui pleuvent.

Les 8 épisodes de la saison 6 sont proposés en marathon ce samedi dès 13h20 sur Be Séries. Mais aussi sur Netflix. L’occasion de découvrir que malgré la disparition de Francis Underwood, son passé risque bien de hanter longtemps encore le Bureau ovale.

(suite…)

House of cards saison 5 entérine la stratégie de la terreur

House of cards saison 5 entérine la stratégie de la terreur

House of cards 51.jpgDonald Trump allait-il ringardiser le couple Underwood ? Après quatre saisons inscrites sur le fil du rasoir de la légalité et de la légitimité, House of Cards parviendrait-elle à relever le gant ? Et à désarçonner un public passé maître dans l’art du décryptage de ses tours de passe-passe politiques…
Ces questions s’inscrivent au coeur de la saison 5 de la série attendue au tournant par tous les fans du thriller politique américain.

Avec son recours aux fake news et aux invectives contre les journalistes, ses dénégations et ses silences assourdissants sur les questions d’environnement et de santé, Trump semblait devoir partir largement gagnant dans la course au locataire le plus odieux de la Maison Blanche… Mais c’était sans compter l’efficacité et la créativité de Frank Pugliese et Melissa James Gibson, le duo de scénaristes qui a pris la relève de Beau Willimon, le créateur de la série en 2013.

Lancée sur Netflix ce mardi, la série sera disponible en marathon sur Be Séries demain dès 13h.

(suite…)

House of Cards, saison 4: couple et politique, le duo maléfique

House of Cards, saison 4: couple et politique, le duo maléfique

house of cards S4.jpgVendredi 4 mars. Pour certains, il flotte comme un parfum de week-end (pluvieux) mais pour d’autres, le marathon ne fait que commencer.
Cette course contre la montre concerne les élections américaines. Pas celles qui occupent Hillary Clinton et Donald Drumpf (sisi, c’est son vrai nom), mais celles qui obsèdent Frank Underwood, maître incontesté du jeu dans House of cards*** en pleine campagne pour sa « réélection ».

Ce jour est celui de la sortie (mondiale) de la saison 4 de ce thriller politique très attendu par les fans. A 9h précises, Netflix France a mis en ligne les 13 épisodes inédits ravissant, au passage, l’exclusivité à Canal+. Chez nous, la saison 4 sera disponible légalement dimanche dès 12h10 sur Be Séries et sur Be à la demande. Reste à savoir si les fans auront ce type de patience.

Pour ceux qui se sont déjà lancés dans cette course folle ou qui sont sur le point de le faire, premier coup d’oeil sur un début de saison qui confirme tout le bien/mal que l’on pense du couple Underwood. Sentiments mêlés qui se vérifient aussi face à d’autres duos comme le démontre la mini-série britannique Le mari de la ministre** proposée jeudi prochain sur Arte.

(suite…)

House of cards 3: Conserver la Maison-Blanche

House of cards 3: Conserver la Maison-Blanche

house of cards 3.jpgFuite fortuite des nouveaux épisodes durant quelques heures à peine. Dispersion de trailers énigmatiques et déclarations savamment dosées: la campagne de pub précédant le lancement de la saison 3 d’House of cards*** n’a lésiné sur aucun détail. Les fans ont été chauffés à blanc en prévision du grand lancement planifié le 27/02 aux Etats-Unis et le 28/02 en Belgique et en France, via Canal+ et Be TV, détenteurs des droits sur le territoire francophone.

Avec une fin de saison 2 charriant le soufre de la trahison, tout le monde s’interrogeait, à juste titre, sur la mine qu’allait arborer le nouveau couple présidentiel, des rumeurs faisant état de tensions avec la Russie et des velléités de la Première Dame d’obtenir un poste plus stratégique encore. Rumeurs que l’on pourra vérifier, en détails, dès 22h40 sur Be Séries ce samedi. Les quatre premiers épisodes, déjà visionnés, en donnent de claires indications.

(suite…)

House of cards: plus retors qu’Underwood, tu meurs

House of cards: plus retors qu’Underwood, tu meurs

house of cards 21.jpgCette saison 2 d’House of cards*** démarre dans la foulée de la première, à la seconde près. Toutes les manigances de Frank Underwood ont fini par payer et le voilà en route pour la vice-présidence. Un poste qu’il considère comme une simple étape vers le bureau ovale. Même s’il savoure déjà les incroyables contorsions imprimées aux règles en vigueur pour imposer sa candidature à ses détracteurs. «Je ne suis plus qu’à un battement de coeur de la présidence sans que qui que ce soit ait jamais voté pour moi. La démocratie, c’est tellement surfait» souligne-t-il, en aparté, avec le cynisme qu’on lui connaît.

Plus on s’approche du sommet plus les appétits sont féroces et plus les périls sont grands. Un peu comme s’il s’agissait de tailler à la machette sa lente remontée dans la chaîne alimentaire.
Dans la première saison, Frank Underwood (Kevin Spacey) démontrait ses talents de marionnettiste hors pair. Mais il tient d’emblée à nous faire savoir que nous n’avons encore rien vu.

(suite…)